Start-up : Velco et son guidon de vélo connecté lèvent 3 millions d’euros

Sep 12, 2018
Vote on Hacker News

startup-velco-guidon-velo-connecte

Velco, une start-up nantaise qui ambitionne de devenir numéro 1 du vélo connecté, vient de lever 3 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs, afin de booster son développement.

Fondée en mars 2016 par Pierre Régnier, Johnny Smith et Romain Savouré, Velco est une start-up de l’écosystème nantais qui commercialise depuis fin 2017 un guidon de vélo connecté. Baptisé Wink Bar, ce dernier est destiné à sécuriser la pratique du vélo, notamment grâce à une aide à la navigation par la lumière, des phares automatiques ou une géolocalisation.

Une orientation délibérément BtoB

La start-up n’a pas souhaité se lancer dans la vente aux particuliers, au moins pour débuter son activité : « Notre produit a besoin d’un service après-vente. Nous préférons travailler avec des fabricants de vélos, des grossistes ou des sociétés comme Keolis ou JC Decaux qui nous ouvrent des marchés ciblés avec un suivi » note Pierre Régnier.

De fait, Velco s’est positionné dans une logique de BtoB, et ses clients sont des professionnels, sociétés de livraison à vélo, acteurs du tourisme (loueurs de vélos, hôtels, offices du tourisme…), opérateurs de mobilité : « Nos clients sont des spécialistes du tourisme ou des loueurs. Ces derniers apprécient de pouvoir géolocaliser leurs vélos » précise Pierre Régnier. Si la société a déjà noué plusieurs partenariats, elle ne peut les révéler, liée par une clause de confidentialité.

Tripler les ventes entre 2018 et 2019

Sur les deux derniers mois de 2017, Velco a réalisé 70 000 euros de chiffre d’affaire, elle devrait atteindre les 500 000 euros pour l’année 2018, avec des ventes espérées à 3 000 guidons connectés. L’objectif fixé pour 2019 est bien plus élevé, puisque la jeune pousse ambitionne d’écouler 10 000 Wink Bar.

Pour ce faire, la start-up va s’ouvrir au grand public : même si elle entend continuer de privilégier le BtoB, Velco espère que ce marché représentera à terme 15% de son activité. Le produit sera disponible en magasin début 2019 sur des vélos électriques Peugeot ou encore en seconde monte pour pouvoir l’installer sur n’importe quel vélo“, a annoncé la start-up dans un communiqué.

Une levée de fonds pour recruter et se développer dans toute l’Europe

Pour atteindre ces objectifs élevés, Velco vient de réaliser une levée de fonds d’importance, à hauteur de 3 millions d’euros, auprès d’un groupe d’investisseurs composés des fonds Go Capital, 3CIE, Pays de Loire Participation, Naeil Venture et Mirai Venture, d’investisseurs venant du Paris Business Angel et d’un family office vendéen. La jeune pousse avait déjà réalisé un premier tour de table de 550 000 euros auprès de business angel en 2017.

Cette levée de fonds va nous permettre de nous structurer et de recruter, notamment des profils ‘plus seniors’“, explique Johnny Smith. La start-up, installée, au Village by CA à Nantes, emploie déjà 15 salariés, dont une directrice administrative et financière, et cinq recrutements sont en cours. Des partenariats devraient être prochainement signés avec des fabricants français et étrangers, rencontrés lors d’un passage réussi au dernier CES de Las Vegas, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas, pays à la « culture vélo » bien plus ancrée que chez nous.

Un guidon made in France, bientôt adapté aux trottinettes !

La start-up ambitionne de devenir leader européen de la mobilité connectée à vélo. Elle dispose pour cela d’un atout : le made in France. “94 % du Wink Bar est produit en France. C’est un gage de qualité sur le marché national mais aussi en Europe. L’export représente 60 % de notre activité. Cette part devrait rapidement atteindre les 80 %“, détaille Pierre Régnier.

Mais Velco a plus d’un tour dans sa sacoche : son équipe de recherche et développement, récemment renforcées par de nouveaux ingénieurs, travaille à un prototype de guidon connecté adaptable aux trottinettes, prévu pour 2019, et envisage de proposer une version du Wink Bar pour moto ou scooter à l’horizon 2020. De quoi pédaler en toute sécurité vers les montagnes du succès…