BTU Protocol, la start-up qui veut appliquer la blockchain à la réservation

Nov 2, 2018
Vote on Hacker News

btu-protocol-blockchain-reservation

Les applications de la blockchain continuent de se multiplier : la start-up française BTU Protocol développe un protocole permettant d’effectuer des réservations en ligne sans passer par une plateforme centralisée, simplement de professionnel à client, via une blockchain basée sur Ethereum.

BTU Protocol est une start-up française fondée par deux entrepreneurs,Vidal Chiriqui et Hervé Habbabou, qui veulent repenser la réservation en ligne, en s’appuyant sur la blockchain : « L’objectif, c’est de proposer un système de réservation qui soit capable de se passer d’une centrale de réservation » explique Vidal Chiriqui.

Un système de réservation… sans centrale de réservation !

La jeune pousse a ainsi développé un protocole, qui propose des logiciels et des modules à installer sur des sites de rapporteurs d’affaire, sur des blogs – ou n’importe quel site Internet : « L’idée principale du système, c’est de permettre à un acteur qui fait de la recommandation de proposer directement chez lui un outil de réservation, sans passer par un intermédiaire » détaille Vidal Chriqui.

En clair : vous voulez réserver un hôtel, vous pouvez le faire directement depuis une page de blog qui évoque l’hôtel, depuis le site de l’hôtelier ou depuis un autre site tiers ayant intégré le module de réservation. Vous ne serez pas redirigé vers une plateforme centralisée faisant office d’intermédiaire, la transaction aura lieu directement avec l’hôtelier, via une inscription sur la blockchain Ethereum.

Un contrat passé entre le client et le professionnel, sans intermédiaire

La transaction, quant à elle, s’effectuera en monnaie classique – pas question pour BTU Protocol de s’adosser à une crypto-monnaie. Autre spécificité de cette jeune pousse : pour gagner en fluidité, un maximum d’opération s’effectuera « off chain », ou seront inscrites sur la blockchain en différé, afin de ne pas subir les délais de validation, souvent longs, des protocoles blockchain.

BTU Protocol a noué un premier partenariat avec le loueur parisien N2a4 roues, qui proposera ses véhicules à la location via un module BTU présent dans des sites tiers.