Transition énergétique : Engie investit dans une start-up pour produire du biogaz à domicile

Aug 2, 2018
Vote on Hacker News

engie-investit-start-up-biogaz-domicile

Engie vient d’annoncer une prise de participation dans une start-up israélienne, HomeBiogas, qui a développé un outil permettant aux particuliers de produire leur propre biogaz à domicile, à partir de leurs déchets.

Mieux que le composteur ? La gestion des déchets ménagers à domicile est un des enjeux de la transition énergétique : actuellement, la majorité des déchets non recyclables dans le monde sont brûlés, avec de forts rejets de CO2 dans l’atmosphère et aucune valorisation de leur potentiel. Si certaines villes commencent à mettre en place des collectes de déchets organiques afin de les transformer, par méthanisation, en biogaz, des solutions se développent pour les particuliers désireux d’agir directement chez eux.

Un digesteur, qui permet de transformer les déchets organiques en engrais et en biogaz

Jusqu’ici, la solution privilégiée était le composteur, qui, à l’aide d’un peu de terre et de ver de terre, permet de transformer les déchets ménagers organiques en fertilisant naturel, qui peut être utilisé pour le jardin ou revendu.

Mais HomeBiogas, une start-up israélienne créée en 2012, a développé une technologie permettant d’aller beaucoup plus loin : l’entreprise propose un digesteur (une sorte de méthanisateur) de petite taille qui permet de faire fermenter les déchets organiques à domicile afin de produire non seulement de l’engrais, mais du biogaz, qui peut être ensuite injecté dans le réseau de gaz domestique et remplacer le gaz naturel.

Engie vante “la simplicité et l’intelligence” du modèle d’HomeBiogas

Vendu au prix de 650 dollars, cet outil innovant s’adresse aux familles possédant un jardin et vivant dans un climat plutôt chaud. Cette innovation a tapé dans l’oeil d’Engie, qui loue “la simplicité et l’intelligence” du modèle d’entreprise de la jeune pousse israélienne : l’énergéticien français vient de prendre une participation de 13% dans le capital de la start-up, via Engie New Ventures, son fonds d’investissement.

Cet argent frais va permettre à HomeBiogas d’accélérer son développement “à la fois en Europe et dans les pays émergents”, dans le premier cas pour réduire les dépenses énergétiques des ménages, dans le second comme alternative au charbon et au bois.