#FRENCHTECHFRIDAY: Koondal veille sur votre dos

Dec 1, 2017
Vote on Hacker News

Yoga lady

 
 
Presque tout le monde se plaint du dos à un moment ou un autre (ou tout le temps!). Le – mauvais – réflexe est de se mettre au repos alors que ce sont les exercices qui favorisent la récupération. Mais quels exercices peuvent être faits sans souffrir? Koondal, jeune startup de la French Tech propose de répondre à cette question.
 
Tarik El Kalai est mathématicien. Promis à une carrière dans le monde du trading, une pause dans un monde qui va trop vite lui entreouvre de nouvelles perspectives. Sportif accomplit, il détecte un lien entre posture et respiration et projète de s’attaquer au mal du siècle.
 
Koondal est née en septembre 2014. 3 ans de R&D ont conduit à la conception d’un capteur, capable d’une analyse fine du mouvement. Couplé à ce capteur, est un chatbot (Koach) proposant des exercices adaptés selon les difficultés rencontrées. Si beaucoup d’objets connectés ont déjà entreprit de soulager le mal de dos, Koondal se place en amont. Le capteur comprend le mouvement et aide au quotidien.
 
Ici, pas de vibration intempestive pour vous forcer à vous redresser dans un processus pavlovien. Plutôt une compréhension des appuis et des mauvaises habitudes du porteur, de sa stabilité et de son équilibre. Koondal peut se placer aussi bien dans la période pre-diagnostic, que après. Là, où la concurrence pèche, c’est au niveau de l’autonomie et un soin particulier y a été apporté: 15h pour ce capteur qui fonctionne en Wifi et non en Bluetooth. La grande vitesse de traitement du capteur permet le traitement rapide des données pour un résultat complet.
 
L’équipe actuelle comprend 4 membres et fait intervenir également des freelances. Philippe Dupont, membre de l’équipe, est docteur en médecine, spécialisé en étude du rachis lombaire. Tarik lui même intervient auprès des médecins afin de déployer sa solution.
 
Si le capteur est actuellement en test auprès des entreprises, le pendant software, le bot, est lui déjà utilisable par tous (sur le site). Il permet de guider vers les exercices les plus adaptés à sa situation.
 
Le mal de dos étant la première cause de maladie professionnelle, c’est la raison pour laquelle le premier déploiement se fait en entreprise.
 
Les deux prochaines années vont être dédiées à la conquête du marché français suivie de l’Allemagne. Les pays Anglo-Saxons étant très friands de ce type d’objet connecté, la quête de l’international est l’objectif à plus long terme.
 
La longue histoire de Koondal ne fait que commencer en mélangeant habilement hardware et software, médecine et maths, prévention et soins. Vers la fin du mal de dos?