#FRENCHTECHFRIDAY : Prenez un verre avec 10-Vins

Nov 24, 2017
Vote on Hacker News

Team 10-Vins

 
Thibaut Jarrousse est un des fondateurs de 10-Vins, une startup de la French Tech. Il ne vous est pas inconnu, vous avez pu suivre son French Tech Tour le mois dernier sur notre page Facebook. Basé à Nantes 10-Vins propose de savourer de grands crus, au verre, dans les meilleures conditions de dégustation. Et nul besoin d’adopter un oenologue.
 

L’historique de 10-Vins

 
Un anniversaire s’annonce en décembre: ce sont les 5 ans de 10-Vins.
Si la startup a fait ses premiers pas en décembre 2012, l’idée remonte bien avant ainsi que son développement (alors essentiellement les soirs et weekends).
L’idée? Pouvoir apprécier les grands crus, parfaitement aérés et à température idéale sans aucune connaissance en oenologie. Et sans se ruiner en achetant toute une bouteille qu’on se forcera à terminer. Enter: la D-Vine.
 

La D-Vine

 
La D-Vine (prononcer “divine”), dont le premier exemplaire a été livré en décembre 2015, est un sommelier connecté. Une machine de dégustation alimentée par des fioles de 10cl de vin. Chaque flacon comporte une puce RFID qui permet à la D-Vine de connaître les conditions de réfrigération et aération optimales. Grâce à un smartphone ou tablette, on peut également accéder à une vidéo présentant le vin, le vigneron et le vignoble. Pour une immersion complète dans le monde viticole.
Une fois le flacon choisi et inséré dans le D-Vine, la magie opère. Le vin est aéré et mis à température puis versé dans le verre en seulement une minute. Chaque convive peut ainsi savourer le grand cru de son choix dans les meilleures conditions.
Si le principe rappelle les machines à café de type Nespresso, la technologie pour réussir le tour de force de rafraichir progressivement un vin en 1 minute est bien plus complexe.
 

La comparaison avec Nespresso

 
La comparaison avec Nespresso revient très souvent, tant et si bien qu’on a déjà demandé aux concepteurs comment ils faisaient “pour mettre le vin en poudre”. Ce n’est, évidemment, pas le cas. Les grands crus sont intacts dans leurs flacons.
 
C’est d’ailleurs une différence majeure avec le mode de fonctionnement de Nespresso. Le fabriquant de dosettes produit son propre café alors que 10-Vins propose des grands crus déjà existants.
Mais Thibaut admet volontiers qu’il y a bien pire que d’être comparé à Nespresso.
 
Quant aux autres concurrents, la comparaison ne tient pas vraiment, il s’agit plutôt de systèmes de type “armoire sommelier”. Elles gardent le vin à bonne température mais ne gère pas l’aération et souffrent d’une grande inertie en terme de température. Pas de vin au verre en une minute ou alors que d’une sorte.
 

Changement de stratégie

 
10-Vins a commencé sa conquête des adeptes du bon vin par les particuliers. Avoir une D-Vine chez soi, c’est l’assurance de pouvoir offrir à ses convives le vin de leur choix. Mais ce serait oublier que 70% des commandes de vin en restaurant sont également au verre.
 
10-Vins a donc recentré sa stratégie sur les hotels et restaurants qui trouvent là un moyen de satisfaire leur clientèle sans recourir aux services d’un sommelier. L’esthétique même de la D-Vine mérite son exposition en salle ce qui ne manque pas d’attirer les regards et susciter les envies. Un bon moyen de cibler les particuliers en commençant par les restaurants. Air France a même opté pour la D-Vine au Salon Première de l’aéroport de JFK à New York afin de donner à ses voyageurs un avant goût (dans tous les sens du terme) de la culture française.
 

L’équipe de 10-Vins

 
L’équipe nantaise compte actuellement 21 collaborateurs: ingénierie, direction artistique, oenologie, communication, webmarketing… Il existe un bureau à Singapour et un à Londres. La demande internationale en vins français est un vaste marché.
Des recrutements sont à venir l’année prochaine: 10-Vins va augmenter son effectif d’une bonne dizaine de personnes.
 

Le French Tech Tour

 
Après deux participations au CES (lorsque 10-Vins souhaitait toucher le grand public), Thibaut est retourné le mois dernier aux USA avec le French Tech Tour. Cette fois, il s’agissait de tester le concept en B2B (Business to Business). Il fallait également s’assurer que les variantes en terme de consommation ne nécessitaient pas une version US de la D-Vine. Rassuré par les 42 meetings en deux semaines et l’engouement autour de son concept, Thibaut a même dû freiner les ardeurs de certains clients prêts à investir immédiatement. Prudente, l’équipe de 10-Vins persiste dans son souhait de conquérir le marché américain mais en restant fidèle à ses impératifs de qualité.
 
Désormais d’attaque pour séduire le monde, 10-Vins -et sa D-Vine- ambitionne d’être une référence mondiale en matière de technologie du vin. Vous reprendrez bien une dernière fiole!