Waymo s’offre une nouvelle levée de fonds 2,5 milliards de dollars

Waymo s’offre une nouvelle levée de fonds 2,5 milliards de dollars
Financements

Mi-juin 2021, Waymo, la filiale d’Alphabet (maison-mère de Google) dédiée à la conduite autonome, a annoncé une levée de fonds de 2,5 milliards de dollars. Elle fait suite au premier tour de table de la société, l’année dernière, à hauteur de 2,25 milliards de dollars, et confirme la volonté de Waymo de faire appel aux investisseurs extérieurs pour financer son développement.

Technologiquement, Waymo possède une certaine avance dans le développement de la conduite autonome. Mais la filiale d’Alphabet (maison-mère de Google), désormais dirigée par Tekedra Mawakana et Dmitri Dolgov, depuis le départ de John Krafcik, fin avril 2021, a changé de stratégie pour financer l’amélioration de son logiciel.

Nouvelle levée de fonds pour Waymo, désormais valorisée à 30 milliards de dollars

Jusqu’en 2020, Alphabet finançait seule les activités de sa filiale. Mais, début mars 2020, Waymo a décidé d’organiser une levée de fonds, à hauteur de 2,25 milliards de dollars, auprès de plusieurs fonds et entreprises. Outre Alphabet, Magna International Inc, AutoNation Inc, the Canada Pension Plan Investment Board, Silver Lake, Andreessen Horowitz et Mubadala Investment avaient mis la main à la poche.

Mi-juin 2021, Waymo a annoncé une seconde levée de fonds, cette fois de 2,5 milliards de dollars, auprès des mêmes investisseurs, plus Tiger Global. Ce tour de table permet à l’entreprise d’être valorisée à 30 milliards de dollars.

Quel avenir pour Waymo : avec ou sans Alphabet ?

Cette somme devrait permettre à Waymo de continuer à optimiser son système de conduite. L’objectif n’a pas changé : être la première entreprise capable de commercialiser une voiture autonome sécurisée.

“Il n’y a pas de plus grand défi en matière d’intelligence artificielle que de concevoir et déployer une technologie entièrement autonome à grande échelle”, exposaient ainsi Tekedra Mawakana et Dmitri Dolgov au moment de prendre la succession de John Krafcik.

La question de l’avenir de Waymo se pose aussi. L’année dernière, au moment de la première levée de fonds, John Krafcik avait déclaré qu’il était “certainement possible à l’avenir” qu’Alphabet décide de vendre de sa filiale. Affaire à suivre.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.