Malgré la crise, la French Tech bat un record de levées de fonds en 2020

Malgré la crise, la French Tech bat un record de levées de fonds en 2020
Financements

Les derniers chiffres sur le financement des start-up en France sont tombés, et ils sont excellents : en 2020, la French Tech a, une nouvelle fois, battu son record de levées de fonds, avec un total de 5,39 milliards d’euros, en progression de 7% par rapport à 2019. Le montant moyen des tours de table a considérablement augmenté, avec notamment 9 levées de fonds à plus de 100 millions d’euros.

2020, année de la maturité pour l’écosystème de la French Tech ? C’est que tend à prouver le dernier baromètre EY sur le capital risque. En effet, malgré la crise sanitaire, le montant total des levées de fonds réalisées par des start-up en France s’élève, en 2020, à 5,39 milliards d’euros.

Qui plus est, les chiffres montrent également que l’écosystème de la French Tech gagne en maturité, car le nombre de levées de fonds est moins important (620 en 2020, contre 736 en 2019). Le montant moyen a donc fortement augmenté, de 6,8 millions d’euros à 8,7 millions d’euros.

9 levées de fonds de plus de 100 millions d’euros pour la French Tech en 2020

« Les investisseurs n’ont pas lâché la French Tech. Si on positive, on peut dire que l’écosystème français grandit, qu’il passe d’un état de ‘start-up’ à celui de ‘scale-up’, avec une arrivée massive de tours de table supérieurs à 100 millions d’euros. C’est ce qui nous manquait lorsque l’on se comparait au niveau international », pointe ainsi Franck Sebag, associé chez EY, aux micros de BFM Business.

En effet, l’année 2020 compte 9 levées de fonds à plus de 100 millions d’euros, contre 4 seulement en 2019. Ainsi, après avoir déjà levée 200 millions de dollars en 2018, Voodoo, le champion parisien des jeux mobile, a réalisé le plus important tour de table de 2020 en France, avec 400 millions d’euros.

A la seconde place européenne derrière le Royaume-Uni

Autre nouvelle licorne : Mirakl, et ses solutions logicielles marketplace, a levé 256 millions d’euros. Suivent Ynsect, qui fabrique des protéines à base d’insectes, avec 190 millions d’euros et EcoVadis, spécialisée dans la notation RSE, avec 180 millions d’euros. Par secteurs, les deux préférés des investisseurs sont les logiciels informatiques et les services internet, avec 1,4 milliards d’euros chacun.

Grâce à ce record, la France passe, d’une courte tête, devant l’Allemagne (5,24 milliards d’euros), à la seconde place européenne des tours tables, toujours loin derrière le Royaume-Uni et ses 12,7 milliards d’euros.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.