Mirakl s’offre la plus importante levée de fonds de la French Tech, et devient une licorne

Mirakl s’offre la plus importante levée de fonds de la French Tech, et devient une licorne
Financements

Ce 23 septembre 2020, Mirakl, start-up spécialisée dans les places de marché en ligne, a annoncée une levée de fonds historique de 300 millions de dollars (225 millions d’euros), la plus importante de l’histoire de la French Tech. Ce tour de table fait de l’entreprise de 300 salariés une licorne, à l’ambition dévorante.

Une de plus ! Dans sa quête des 25 licornes françaises pour 2 025, le président Emmanuel Macron peut compter sur une nouvelle monture magique dans son écurie, avec Mirakl.

Une levée de fonds de 300 milliards de dollars pour Mirakl, record de la French Tech battu

La start-up, qui commercialise des solutions logicielles pour développer des places de marché en ligne, a en effet annoncé, ce 23 septembre 2020, une levée de fonds record de 300 millions de dollars (225 millions d’euros). Mené par le fonds Permira et ses investisseurs historiques (83North, Bain Capital Ventures, Elaia Partners et Felix Capital), il s’agit du plus important tour de table réalisé par un start-up de la French Tech, qui valorise l’entreprise à 1,5 milliards de dollars et en fait donc une licorne.

Un place de marché permet à des vendeurs tiers de proposer des produis sur un site de vente en ligne – un domaine dans lequel Amazon est à la fois précurseur et champion toute catégorie. « L’idée ce n’est plus d’acheter le produit mais de prendre une commission sur sa vente », expose Philippe Corrot, CEO de Mirakl.

Un champion mondial des places de marché en ligne

Les logiciels de la jeune pousse ont convaincu plus de 300 clients, dont Carrefour, Conforame et le groupe Fnac-Darty, et gèrent désormais les ventes de 40 000 marchants dans le e-commerce. La crise du Covid-19 a encore renforcé ce secteur : le volume d’activité de Mirakl a bondi de 110% au premier semestre 2020, à 1,2 milliards de dollars : « La croissance des marketplaces est incontestable, que ce soit dans l’offre des produits, les propositions de prix, ou la qualité de service », défend Philippe Corrot.

Cette levée de fonds va permettre à Mirakl d’embaucher 1 000 nouveaux salariés dans le monde, dont 300 ingénieurs, essentiellement en France. La jeune pousse reste en effet très attaché à son pays d’origine : «nous sommes une entreprise française avec un produit fait en France», revendique Philippe Corrot.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.