Etats-Unis : la neutralité du net peut-elle encore être sauvée ?

Etats-Unis : la neutralité du net peut-elle encore être sauvée ?
FRENCH POSTS

etats-unis-neutralite-net-sauvee

A une semaine du vote fatidique, qui devrait enterrer le principe de la neutralité du net aux Etats-Unis, les géants du web tente une ultime manœuvre. Réunis dans leur lobby, ils ont écrit à la FCC, pour essayer d’éviter le pire. Mais les dés semblent déjà jetés.

Le 14 décembre, la Federal Communications Commission (FCC), l’organe de régulation des télécoms américains, devrait voter la fin du principe de la neutralité du net aux Etats-Unis. Les opérateurs télécoms semblent avoir définitivement gagné la possibilité de modifier leur débit en fonction des sites, des trafics, des applications – ou, potentiellement, tout autre motif jugé valable.

Un lobby des plus grands fournisseurs de contenu Internet

La neutralité du net est en effet ce principe selon lequel tout le trafic Internet est traité par les fournisseurs d’accès de façon égale, sans discrimination, limitation ni interférence, qu’importe l’expéditeur, le destinataire, le type, le contenu, l’appareil, le service ou l’application.

Le lobby des géants du net, l’Internet Association, a écrit le 6 décembre une lettre de la dernière chance à la FCC. L’Internet Association réunit la majorité des fournisseurs de contenus Internet, notamment Airbnb, Amazon, Dropbox, eBay, Expedia, Facebook, Google, Groupon, LinkedIn, Microsoft, Netflix, PayPal, Pinterest, Reddit, Snap, Spotify, TripAdvisor, Twitter et Uber.

Bienfaits économiques et soutien de la population

« Nous vous écrivons pour réitérer notre soutien aux règles strictes et contraignantes de neutralité du réseau énoncées dans l’ordonnance de l’Internet ouvert de 2015 », a écrit l’Internet Association, en pointant notamment les bienfaits économiques qu’apportent la neutralité du net, tant en terme de croissance que de création d’emploi. Il pointe également le fait qu’une majorité d’Américains sont favorables à ce principe.

En conclusion, l’Internet Association demande un report du vote, ou un vote contre le projet de directive – qui, rappelons, empêchera tout retour en arrière compte tenu de la législation américaine.

Mais le président de la FCC, Ajit Pai, opposant acharné de la neutralité du réseau, ne cesse d’affirmer que ce vote ne sera pas reporté – et qu’il entérinera la mort de l’Internet ouvert. Une triste nouvelle pour l’innovation et la création web, une excellente nouvelle pour les bilans comptables des opérateurs télécoms…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.