Studapart, la start-up de location étudiante, rachetée par HousingAnywhere

Studapart, la start-up de location étudiante, rachetée par HousingAnywhere
Financements

La plateforme française de réservation de logement étudiant en ligne Studapart a cédé 55 % de ses parts au géant néerlandais de la location de logement HousingAnywhere, spécialisé dans l’hébergement des expatriés.

Une page se tourne pour la jeune pousse française Studapart. Fondée en 2014, elle propose une place de marché de logements étudiants, pour des locations d’un mois minimum.

Pour soutenir sa croissance, Studapart passe dans le giron de HousingAnywhere

Forte d’un partenariats avec 160 écoles et universités, qui utilisent sa plateforme pour proposer des offres exclusives à leurs étudiants et d’une garantie loyer impayé d’Allianz, elle s’est imposée comme un incontournable de son secteur. Elle a connu en 2021 une progression de 70% de son chiffre d’affaires et de 54% de ses réservations.

Mais, le 15 février 2022, la start-up a annoncé la cession de 55 % de ses parts à HousingAnywhere, spécialiste néerlandais de la location en ligne, dont le coeur de cible est les expatriés. Comme Studapart, la jeune pousse néerlandaise propose des logements « clé-en-main » aux locataires et aux propriétaires.

HousingAnywhere s’appuie sur un système de réservation 100 % en ligne, sans visite, avec photos, vidéos, et messagerie instantanée. A la différence de Studapart, elle gère également le paiement des loyers, via une commission de 25 % sur le premier mois de loyer (pour le propriétaire) et de 150 à 250 euros (pour le locataire).

Vers un leader européen de la location en ligne clé-en-main ?

« Notre marché est en pleine croissance et la création d’un leader européen est nécessaire pour apporter la meilleure expérience pour nos utilisateurs », explique dans un communiqué Alexandre Ducoeur, cofondateur de Studapart.

Le groupe formée par les deux jeunes pousses représente 25 millions d’euros de chiffres d’affaires, avec 160 000 logements disponibles à la location. Cette acquisition s’accompagne d’une ambitieuse campagne de recrutement, puisque le nouveau groupe ambitionne de passer, d’ici fin 2022, de 150 à 200 salariés.

Reste à savoir comment les deux plateformes vont organiser leur collaboration, si une fusion est à l’étude, ou des synergies (proposer des logements sur les deux par exemple), ou si, au contraire, chacune conservera son indépendance.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.