Euronext va (enfin) créer un équivalent européen du Nasdaq

Euronext va (enfin) créer un équivalent européen du Nasdaq
Financements

Les Bourses européennes vont enfin se doter d’un marché dédié aux entreprises de la tech à forte croissance, pour accompagner au mieux les start-up introduites en bourse. Baptisé Tech Leaders et créé par Euronext, ce Nasdaq européen devrait voir le jour d’ici le second semestre 2022.

De plus en plus de start-up européennes choisissent de s’introduire en Bourse aux Etats-Unis, notamment dans le but d’intégrer le Nasdaq et ses services dédiés aux entreprises de la tech.

Tech Leaders, un Nasdas européen piloté par Euronext

Pour lutter contre cette fuite des talents, de nombreux entrepreneurs militaient depuis plusieurs années pour la création d’un équivalent européen du Nasdaq, surtout dans un contexte où, sur les 212 nouvelles introductions en Bourse pilotées par Euronext en 2021, plus de 50 % ont concerné des entreprises de la tech (dont les français Believe, OVHcloud, Aramis et Exclusive Networks).

Mais, ce 9 février 2022, Euronext (qui regroupe les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Dublin, Lisbonne, Milan et Oslo) a enfin annoncé la création, d’ici le second semestre 2022, de Tech Leaders, un nouveau segment de marché dédié aux entreprises de la tech.

Objectif : garder en Europe les licornes qui veulent s’introduire en Bourse

Son but affiché est de mettre en valeur les sociétés auprès des investisseurs internationaux, et d’aider les entreprises à réussir leur cheminement sur le marché européen. Euronext accompagnera notamment les entreprises cotées sur ce marché via des services pré-IPO et post-IPO taillés sur mesure.

La composition de l’indice sera révélé au second semestre 2022. Les candidats devront remplir un cahier des charges, aussi bien financier qu’extra-financier. L’un des objectifs prioritaires est bien de s’assurer que les licornes européennes choisissent une introduction dans une Bourse européenne.

« Avec l’augmentation du nombre d’entreprises qui atteignent le statut de licorne et de décacorne en Europe, cette vive accélération de la croissance dans le secteur de la tech européen implique aussi des besoins croissants de financement, au fur et à mesure que les entreprises tentent de transformer leur succès à l’échelle internationale », pointe Stéphane Boujnah, le président du directoire d’Euronext.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.