Ericsson attaque Apple pour violation de brevets sur la 5G

Ericsson attaque Apple pour violation de brevets sur la 5G
Innovation

Entre fin 2021 et début 2022, Ericsson a porté plainte par deux fois contre Apple, pour violation de ses brevets sur la 5G. Apple accuse en retour l’équipementier suédois de choisir la pression judiciaire pour négocier à la hausse les licences de ses technologies, embarquées sur tous les iPhones compatibles 5G. Pour l’heure, aucun accord n’a pu être trouvé entre les deux firmes.

Vous trouviez que le monde de la téléphonie manquait de querelles judiciaires sur les brevets, depuis que Qualcomm et Apple sont enfin parvenus à un accord ? Eh bien, sans revenir à la période faste du début des années 2010, et des attaques judiciaires en série entre Apple, Google et Samsung, une nouvelle affaire a éclaté, fin 2021, avec un nouveau rebondissement en ce début 2022.

Dépôt de plainte en série pour l’utilisation, par Apple, de la technologie 5G d’Ericsson

L’accord de licence qui liait Apple à Ericsson depuis 7 ans pour l’utilisation, par la firme américaine, des technologies de connexion 5G de l’équipementier suédois est en effet arrivé à échéance, en octobre 2021, sans être renouvelé.

Apple a continué de verser une somme à Ericsson pour ses technologies, mais sans avoir négocié un nouvel accord. Ericsson, estimant ce montant insuffisant, a alors porté plainte contre Apple pour violation de brevets.

Apple a contre-attaqué en affirmant que l’équipementier suédois attaquait en justice pour tirer les prix vers le haut, plutôt que de négocier de gré à gré pour trouver un terrain d’entente. La firme à la Pomme a donc demandé à la justice de fixer un montant équitable de commission.

Ericsson veut-il faire monter les enchères pour ses brevets 5G ?

Ericsson a alors une nouvelle fois porté plainte, ce 18 janvier 2022. « Dans la mesure où l’ancien accord a expiré, et où nous n’avons pas pu trouver d’accord sur les termes et l’étendue d’une nouvelle licence, Apple utiliser désormais notre technologie sans licence », détaille un porte-parole d’Ericsson.

Le groupe suédois facture habituellement entre 2,5 et 5 dollars de redevance par smartphone utilisant sa technologie 5G. Un conflit similaire a opposé Ericsson à Samsung entre 2019 et 2021. Il s’est achevé par la signature d’un nouvel accord pluriannuel, qui semblait d’ailleurs plus favorable au groupe coréen qu’à l’équipementier suédois.

Comment se finira cette nouvelle bagarre judiciaire avec Apple ?

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.