Un drone de secours aide à sauver un homme victime d’un arrêt cardiaque

Un drone de secours aide à sauver un homme victime d’un arrêt cardiaque
Innovation

Fin décembre 2021, un homme de 71 ans en Suède a eu la chance de faire un arrêt cardiaque en pleine rue sous les yeux d’un médecin qui se rendait à l’hôpital, soutenu en moins de 3 minutes par un défibrillateur livré par un drone de secours. Une première mondiale selon l’opérateur dudit drone.

Pour la première fois, un drone de secours a participé à sauver une vie. Fin décembre 2021, à Trollhättan, en Suède, un homme de 71 ans est victime d’un arrêt cardiaque alors qu’il pelletait de la neige dans son allée.

Un homme sauvé d’un arrêt cardiaque par un médecin, un drone de secours, et un gros coup de chance !

Avant d’évoquer l’intervention du drone, il est bon de souligner que l’homme a eu un sacré coup de chance. Il a été victime d’un malaise exactement au moment où un médecin passait près de son allée en voiture, pour se rendre à l’hôpital.

Ce médecin s’est précipité pour lui faire immédiatement un massage cardiaque. Pendant ce temps, un autre passant appelait les secours. Une ambulance a été envoyée sur place, ainsi qu’un drone de secours pour amener en urgence un défibrillateur. Ce dernier est arrivé avant l’ambulance, en moins de trois minutes, permettant au médecin de poursuivre les gestes de premier secours.

Puis l’homme a été pris en charge par l’équipe médicale de l’ambulance, qui l’a conduit à l’hôpital, où il a été tiré d’affaire. C’est la société Everdrone, qui commercialise le modèle de drone de secours utilisé pour ce sauvetage, qui a relaté cette histoire.

Chaque minute gagnée sauve 10 % de cellules du cerveau en plus

Elle entend ainsi présenter un cas d’usage réussi, pour faciliter l’adoption de législations autorisant le déploiement de drones de secours. Dans le cas précis d’un arrêt cardiaque, il est vrai qu’une minute de plus ou de moins dans l’arrivée d’un défibrillateur joue sur 10 % de cellules du cerveau détruites en plus ou en moins !

En France, environ 50 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque chaque année, et seuls 7,5 % survivent. Des drones de secours pourraient donc potentiellement aider à sauver des vies. Mais une généralisation de l’apprentissage des gestes de premier secours par les citoyens aurait également un effet plus que positif sur cette cause de mortalité…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.