En rachetant la MGM, Amazon est-il dans l’illégalité ?

En rachetant la MGM, Amazon est-il dans l’illégalité ?
Financements

Fin mai 2021, Amazon a largement communiqué sur son rachat de la vénérable MGM, pour pas moins de 8,45 milliards de dollars. De quoi booster son offre de VOD, via sa plateforme Amazon Prime. Mais ce rachat pourrait devenir une épine dans le pied du géant du net. La Federal Trade Commission, l’organisme de régulation de la concurrence aux États-Unis, a en effet lancé une enquête « approfondie » pour juger si Amazon s’adjuge, par ce rachat, une position exagérément dominante.

La concentration se poursuit dans le marché du divertissement audiovisuel et du cinéma. Elle concerne notamment de vénérables studios de cinéma américains, ne disposant pas d’un groupe aux reins assez larges pour se soutenir la concurrence sur le triple marché cinéma / télévision / plateforme de VOD.

Amazon s’offre la MGM pour 8,45 milliards de dollars

Ainsi, après le rachat de la Twentieth Century Fox par Disney, c’est au tour de la Metro Goldwyn Mayer (MGM) de passer dans l’escarcelle d’un géant du divertissement, en l’occurrence Amazon.

Par cet achat de 8,45 milliards de dollars, le groupe fondé par Jeff Bezos s’empare de franchises réputées (James Bond, Robocop, Stargate…), lui permettant d’alimenter sa propre plateforme de VOD Amazon Prime, mais devient également producteur de films de cinéma, une nouvelle corde à l’arc de ce groupe tentaculaire.

La FTC enquête pour déterminer si l’achat de la MGM ne risque pas de renforcer « illégalement la capacité d’Amazon à offrir un large éventail de biens et de services

Mais cette corde est peut-être la goutte de trop pour la Federal Trade Commission (FTC). L’organe chargée de réguler la concurrence aux Etats-Unis a en effet lancé des investigations « approfondies » pour juger de la légalité de ce rachat.

La FTC veut étudier les « implications plus larges de l’accord pour le pouvoir de marché d’Amazon » et déterminer si cet accord « renforcera illégalement la capacité d’Amazon à offrir un large éventail de biens et de services, et ne se limite pas à la production et à la distribution de contenu ». L’enquête pourrait durer plusieurs mois. Or, sans l’aval de la FTC, un tel rachat ne peut avoir lieu. Amazon devrait donc patienter avec de mettre (peut-être) la main sur James Bond

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.