Samsung : Sam, un assistant virtuel en forme de cliché sexiste

Samsung : Sam, un assistant virtuel en forme de cliché sexiste
Innovation

Début juin, les premiers rendus 3D de Sam, le futur assistant virtuel de Samsung, ont fuité. Le choix de la marque coréenne s’est porté sur une femme, jeune, mince, espiègle et serviable. Le torrent de détournements pornographiques qui s’est abattu sur Sam montre que ce choix d’un cliché sexiste était tout sauf pertinent pour Samsung…

L’art de nager à contre-courant. Les géants du net, comme Apple ou Google, travaillent à « dé-genrer » les voix de leurs assistants vocaux. Ils veulent notamment lutter contre le cliché sexiste qui veut qu’une voix féminine soit jugée « plus serviable » et une voix masculine « plus autoritaire ». Rappelons que les premières tentatives de voix féminines dans les GPS avaient provoqués des tollés auprès des utilisateurs.

Les géants du net travaillent à dé-genrer leurs assistants vocaux…

Heureusement, les temps sont en train de changer, et la lutte contre le sexisme s’est emparé de la question des assistants virtuels. Apple a récemment abandonné le choix d’un timbre par défaut pour Siri (féminin aux Etats-Unis, masculin en France par exemple), laissant l’utilisateur choisir au moment de la première configuration.

Google travaille de son coté à rendre les voix de son Google Assistant les plus dé-genrées possibles, et n’emploie même plus le terme « masculin » ou « féminin » pour définir les options disponibles, leur préférant des couleurs.

… et Samsung dégaine Sam, un assistant virtuel, cliché sexiste sur pattes

C’est dans ce contexte que le futur assistant de Samsung a déboulé, comme un chien dans un jeu de quille. Le 1er juin 2021, une fuite émanant du studio brésilien Lightfarm dévoile en effet les premiers rendus 3D du futur assistant virtuel de Samsung. Baptisé Sam, il s’agit d’un nouvel avatar virtuel représentant la marque. Certaines rumeurs évoquaient même la possibilité que Sam remplace à terme Bixby, l’assistant vocal de Samsung.

Le problème, c’est que cette assistante virtuelle est un cliché sexiste comme aucune entreprise n’en oserait plus en 2021, en particulier dans le hi-tech. Car Sam est une femme. Jeune. Mince. Serviable. Avec un petit regard espiègle. Travaillée spécialement par le studio pour être « esthétiquement plaisant ». Un vrai stéréotype sur pattes.

Une vague de détournements pornographiques submerge Sam

Et ce qui devait arriver, arriva. Les détournements pornographiques se comptèrent bientôt par millier. Les recherches « Samsung Porn » et « Samsung virtual assistant porn » ont explosé sur les moteurs de recherche. Le tout dans un climat plus proche du masculinisme le plus crasse que d’une volonté d’ouverture et d’égalité entre les sexes.

De quoi donner un sérieux coup de canif à l’image de cette Sam, avant même sa sortie officielle, et, dans le même temps, à Samsung. La marque coréenne osera-t-elle utiliser cet avatar dans l’avenir ? Et assumera-t-elle ce cliché sexiste manifeste ?

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.