FireEye vend son activité de produits de sécurité à STG, et devient Mandiant

FireEye vend son activité de produits de sécurité à STG, et devient Mandiant
Innovation

Le géant américain de la cybersécurité FireEye vient d’annoncer la vente de sa division dédiée aux produits de sécurité au consortium Symphony Technology Group (STG), qui avait déjà racheté la branche entreprises de McAfee en mars 2021. FireEye conserve son activité d’investigation numérique et de réponses aux incidents, regroupées sous le nom de Mandiant.

FireEye est une société américaine de cyber-sécurité, qui s’est spécialisée dans les solutions aux entreprises et dans l’investigation numérique. Elle figure notamment à la pointe de la recherche mondiales des groupes de pirates, souvent liés à des Etats, en particulier depuis qu’elle a racheté, en 2014, la société Mandiant, devenue la filiale de FireEye chargée de cette activité stratégique.

FireEye cède son nom et sa branche produits à STG

Fin 2020, FireEye avait reconnu que ses propres serveurs avaient été piratés par l’attaque SolarWinds, attribuée depuis aux services de renseignement russes. Cet aveu avait permis d’accélérer l’identification de cette attaque, et sa résolution, et avait été salué par l’ensemble du secteur de la cyber-sécurité.

Début juin 2021, FireEye a annoncé qu’elle allait céder, d’ici la fin de l’année, sa division produits (l’ensemble de ses activités liées à la sécurisation des réseaux, emails, terminaux et cloud), à la société de capital-investissement Symphony Technology Group (STG), pour 1,2 milliards de dollars.

STG récupère au passage le nom commercial FireEye, et complète son tiercé de géants de la cybersécurité. En mars 2021, le consortium avait en effet racheté les activités d’entreprises de McAfee pour 4 milliards de dollars. En 2020, il s’était offert pour 2 milliards RSA Security, une filiale de Dell dédiée à la cybersécurité.

FireEye prend le nom de sa filiale Mandiant et se recentre sur l’investigation numérique

FireEye continuera donc sa route en ne conservant que ses activités liées à l’investigation numérique et à la détection des incidents, toutes liées à Mandiant, dont elle prendra le nom.

Reste à savoir ce que STG compte faire précisément de son lot de spécialistes de la cyber-sécurité, et si cette concentration s’avérera profitable ou non aux utilisateurs.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.