Neutralité du net aux USA : Jessica Rosenworcel, un nouvel espoir ?

Neutralité du net aux USA : Jessica Rosenworcel, un nouvel espoir ?
Réglementaire

Aux Etats-Unis, la nouvelle administration Biden a, dès son entrée en exercice, nommé Jessica Rosenworcel, une fervente défenseure de la neutralité du net, comme présidente par intérim de la FCC, le régulateur américain des télécoms. De quoi espérer un retour vers la neutralité du net outre-Atlantique, détricotée par Ajit Pay, bras armé de Donald Trump et des télécoms sur ce sujet.

Un profond soulagement. C’est le sentiment qui dominait, outre-Atlantique, chez les défenseurs d’un Internet libre et ouvert, à l’annonce du départ d’Ajit Pay, président de la Federal Communications Commission (FCC) durant le mandat de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

L’administration Trump a détruit la neutralité du net outre-Atlantique

Très proche des groupes télécoms, il avait notamment réussi à abolir, au niveau fédéral, la neutralité du net, ce principe selon lequel le trafic sur la toile doit être traité de la même façon, sans discrimination, limitation ni interférence, quel que soit l’expéditeur, le destinataire, le type, le contenu, l’appareil, le service ou l’application.

La suppression de ce principe, au terme d’une longue bataille, ouvrait la porte à de juteux profits pour les fournisseurs d’accès à Internet, en créant un web à deux vitesses. Au grand dam des utilisateurs, des entreprises de la Silicon Valley, des défenseurs de la liberté – en clair, d’une écrasante majorité des personnes ou organisations concernées.

Jessica Rosenworcel : une championne de la neutralité du net à la tête de la FCC

Dès lors, l’administration du nouveau président Joe Biden était fortement attendue sur ce dossier sensible. Et le premier signal envoyé est plus qu’encourageant. En effet, dès son arrivée aux commandes, l’équipes du nouveau chef d’Etat a nommé comme présidente par intérim de la FCC Jessica Rosenworcel, une ardente defenseure de la neutralité du net.

« Le président des États-Unis m’a nommée présidente par intérim de la FCC. Je suis honoré et enthousiaste de diriger cette grande agence. Maintenant plus que jamais, nous devons élargir la portée des possibilités de communication pour nous tous. Nous avons beaucoup de travail à faire et j’ai hâte de commencer », a-t-elle déclaré le 21 janvier.

Reste à savoir si, d’une part, cette nomination de Jessica Rosenworcel dépassera le simple intérim – mais les positions de Joe Biden et de Kamala Harris sur le sujet rendent plutôt optimistes –, et si, surtout, le retour de la neutralité du net est légalement envisageable à court terme, Ajit Pay ayant a priori verrouillé toute possibilité de retour en arrière.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.