Linux va-t-il bientôt tourner sur les nouveaux Mac M1 ?

Linux va-t-il bientôt tourner sur les nouveaux Mac M1 ?
Innovation

Une campagne de crowdfunding a été récemment lancée par Hector Martin, un consultant informatique, pour soutenir le projet Asahi Linux. L’objectif de ce projet est de trouver les moyens techniques d’installer une distribution Linux, le système d’exploitation open source, sur les nouveaux Mac tournant avec la puce M1. Ces derniers n’imposent en effet pas l’utilisation de MacOS ; mais leur GPU fermé est un obstacle d’importance à dépasser pour les développeurs.

L’un des rêves de Linus Torvalds, le créateur de Linux, va-t-il devenir réalité ? Non, malheureusement, pas celui d’imposer l’open source comme la norme dans les systèmes d’exploitation mondiaux (comme l’avait douloureusement montré l’échec de Canonical en la matière).

Quand Linus Thorvald se prive d’un Mac M1, car ils ne font pas tourner Linux…

Mais, plus simplement, celui de pouvoir s’acheter un Mac Apple Silicon, tournant avec la phénoménale puce M1, dernière prouesse technologique de la Pomme. Pour rappel, cette puce M1 est le premier SoC développé intégralement par Apple, basé sur une architecture ARM. Gravé en 5nm et construite par TSMC, cette puce enterre les performances des puces Intel qui équipaient précèdement les Mac.

Linus Thorvald regrettait donc récemment que ces Mac M1, qu’il aimerait beaucoup utiliser, ne fonctionnent pas sous Linux. Il pointait notamment le GPU fermé de ces machines, qui empêche toute personne autre qu’Apple de développer des pilotes pour que le noyau puisse accéder au matériel.

Asahi Linux s’assure 4 000 dollars par mois via une campagne de crowdfunding

Mais Hector Martin, un consultant en informatique spécialisé dans le hacking éthique, a lancé en décembre 2020 une campagne de crowdfunding sur Patreon, pour soutenir le projet Asahi Linux, qui vise à créer « un remix d’Arch Linux ARM conçu pour inclure un support M1 et des instructions d’installation pratiques ».

Ayant atteint début janvier 2021 l’objectif de 4 000 dollars par mois, le projet est entré dans sa phase de développement. D’après Hector Martin, faire tourner Linux sur des Mac est légal : Apple a même laissé une porte ouverte pour cela (contrairement aux iPhones et aux iPad verrouillés à tout autre système d’exploitation qu’iOS).

Faire de Linux le « système d’exploitation quotidien » des Mac M1

« Apple permet de démarrer des noyaux non signés/personnalisés sur les Mac Apple Silicon sans jailbreak ! Ce n’est pas un piratage ou une omission, mais une fonctionnalité réelle qu’Apple a intégrée dans ces appareils. Cela signifie que, contrairement aux appareils iOS, Apple n’a pas l’intention de verrouiller le système d’exploitation que vous pouvez utiliser sur les Mac (bien qu’Apple n’aidera probablement pas au développement) », détaille ainsi le consultant.

Asahi Linux est développé publiquement, notamment via des contributions envoyées régulièrement sur GitHub. « Notre objectif n’est pas seulement de faire fonctionner Linux sur ces machines, mais de le perfectionner au point qu’il puisse être utilisé comme système d’exploitation quotidien. Faire cela nécessite un travail considérable, car Apple Silicon est une plate-forme entièrement non documentée. En particulier, nous procéderons à la rétro-ingénierie de l’architecture du processeur graphique (GPU) Apple et développerons un pilote open source pour celle-ci », expose ainsi le site officiel du projet.

Le GPU Apple, principal verrou à faire sauter

En effet, un obstacle de taille se dresse devant la communauté Asahi Linux : le fameux GPU fermé d’Apple, qui fait partie intégrante du SoC M1, et qui n’a « ni documentation publique ni pilotes open source  », selon Alyssa Rosenzweig, une développeuse spécialisée dans les GPU et qui a rejoint Asahi Linux.

Alyssa Rosenzweig a notamment travaillé sur Panfrost, une pile graphique gratuite et open source pour les GPU ARM Mali utilisés dans les appareils Android. Des GPU qui posaient les mêmes problèmes que les GPU d’Apple à Linux, « en raison de la nature fermée des pilotes officiels ». Elle annonce avoir déjà levé plusieurs obstacles du GPU d’Apple. De quoi être raisonnablement optimiste sur l’arrivée prochaine d’une distribution Linux tournant sur ces fameux Mac M1…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.