Puce M1 : le coup de maître technologique d’Apple

Puce M1 : le coup de maître technologique d’Apple
Innovation

Apple a récemment présenté sa première puce maison dédiée aux ordinateurs, la très attendue M1. Ce SoC, basé sur une architecture ARM et fabriqué par les usines de TSMC, enterre, en terme de performance, les puces Intel qui équipaient jusqu’ici les Mac. Déjà champion des puces mobile, Apple poursuit sa course en avant technologique.

Une petite merveille. La nouvelle puce M1, connue précédément sous le nom de code Silicium et présentée mi-novembre par Apple, tient toutes ses promesses. Jusqu’ici, les Mac étaient équipés de SoC fourni par Intel, mais Apple travaillait depuis des années à produire une puce maison plus puissante, et dont la firme à la Pomme maîtriserait la technologie.

La puce M1 d’Apple, une merveille gravée en 5nm avec 16 milliards de transistor

Apple l’a réalisé en s’appuyant sur une architecture ARM, et l’a fabriquée dans les usines du taïwanais TSMC, champion mondial de la gravure en 5 nm. Le résultat est donc la puce M1, un SoC à 8 cœurs, gravé en 5 nm et avec 16 milliards de transistors (la puce A14 Bionic des derniers iPhones en compte 11,8 milliards).

D’après Apple, la puce M1 embarque les cœurs de processeurs les plus rapides du monde, et offre la meilleur performance par Watt actuellement disponible. Elle ajoute 8 cœurs GPU, promettant jusqu’à 24 576 threads simultanés et une puissance de 2,6 téraflops.

Elle va équiper dans un premier temps les trois Mac les plus vendus d’Apple, le MacBook Air, le Mac Mini et le MacBook Pro 13 pouces, avec des gains de performances annoncés assez vertigineux : processeur de 2,8 à 3,5 fois plus rapides, carte graphique de 5 à 6 fois plus rapide, machine learning de 9 à 15 fois plus rapide…

Intel dans les cordes

Et les premiers tests le confirment : le MacBook Air avec la M1 sous ARM pulvérise les performances du MacBook Pro 16 pouces équipé d’une puce Intel. Cette prouesse technologique replace les Mac au centre de l’attention, alors que de nombreux aficionados de la Pomme reprochaient à Apple de délaisser ses ordinateurs ces dernières années.

Cette puce ouvre surtout la voie à une nouvelle ère, où Apple va fabriquer ses propres puces hautes performances, pour s’assurer la même avancée technologiques sur les ordinateurs que celle qu’il conserve sur les smartphones. Ce faisant, la Pomme fortifie son business model, rassure les utilisateurs de Mac et prend plusieurs coups d’avance sur la concurrence.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.