Désinformation : Twitter lutte contre la propagation des tweets douteux

Désinformation : Twitter lutte contre la propagation des tweets douteux
Souveraineté numérique

Twitter multiplie depuis ce printemps les initiatives pour lutter contre la désinformation et les fake news, notamment en supprimant les tweets mensongers et dangereux. Le réseau social vient d’ajouter une corde à son arc : désormais, une mise en garde s’affichera si vous voulez liker un tweet douteux.

Sous le feu nourri des critiques, accusé d’être le principal vecteur mondial de désinformation, Twitter a radicalement changé sa politique en matière d’informations discutables ou trompeuses.

Twitter en croisade contre la désinformation

Depuis le printemps 2020, le réseau social a mis en place une série de mesures pour supprimer les tweets contenant des allégations dont la fausseté est démontrée et dont les conséquences, politiques, sociales ou sanitaires pourraient être graves. S’il émane d’une personnalité publique d’importance, le tweet est maintenu, mais avec un avertissement.

Parmi les sujets sensibles que Twitter a largement modéré, citons les photos et vidéos manipulées (en particulier les deepfakes), les déclarations sur le Covid-19 ne reposant pas sur un consensus scientifique, les affirmations fausses sur la 5G ou les allégations mettant en doute l’intégrité d’élections sans fraude avérée.

En juin, Twitter a également testé la mise en place d’une fenêtre de validation si vous retweeter un article sans l’avoir ouvert. Depuis fin octobre, le réseau social vous invite systématiquement à commenter une information que vous voulez retweeter, plutôt que de le partager sans aucune précision.

Une mise en garde si vous voulez liker un tweet douteux

Dernière mesure en date : dorénavant, si vous voulez liker un tweet jugé douteux ou controversé, mais maintenu sur le réseau social (soit que son contenu ne soit pas assez grave, soit, le plus souvent, qu’il soit le fait d’une personnalité publique), une mise en garde apparaîtra. Elle détaillera la raison pour laquelle le tweet est problématique, avec des liens vers des informations plus fiables sur le sujet.

Des avertissements de ce type s’affichent déjà en cas de retweet d’un message douteux ; ils sont donc généralisés aux « likes » : « Il est essentiel de mettre en contexte les raisons pour lesquelles un Tweet étiqueté est trompeur […]. Ces alertes ont permis de réduire de 29 % les citations d’informations trompeuses sur les tweets. Nous les élargissons donc pour prévenir quand vous aimez un tweet de ce genre  », détaille Twitter dans un communiqué.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.