Aledia et ses LED nouvelle génération lève 80 millions d’euros

Aledia et ses LED nouvelle génération lève 80 millions d’euros
Financements

La start-up grenobloise Aledia développe une nouvelle technologie de LED, adaptée notamment aux écrans tactiles. Elle devrait déployer un site de production à échelle mondiale dans les Alpes, et vient pour cela de boucler la première partie d’une levée de fonds de 120 millions d’euros. Montant du premier tour de table : 80 millions d’euros.

La France est-elle en train de se doter d’un champion des LED nouvelle génération ? L’itinéraire d’Aledia, une start-up grenobloise fondée en 2012 et technologiquement liée au Commissariat à l’énergie atomique (CEA), peut le laisser espérer.

Une nouvelle technologie de LED, qui pourrait équiper tous les écrans du monde !

La jeune pousse a en effet breveté une nouvelle technologie de LED, moins coûteuse que les LED traditionnelle, et qui permet, surtout, d’intégrer des fonctions électroniques, ce qui ouvre la voie à leur utilisation dans des écrans tactiles haute performance.

L’ambition d’Aledia est désormais de d’appliquer cette technologie à des puces LED pour des écrans nouvelle génération, à même d’équiper aussi bien les appareils nécessitant des dalles tactiles (smartphones, tablettes, objets connectés…) que des dalles de haute qualité non tactiles (moniteur d’ordinateur, téléviseurs…).

Giorgio Anania, PDG et cofondateur d’Aledia, estime que cette technologie d’écran microLED va « progressivement remplacer les technologies traditionnelles LCD et OLED ». Et, de toute évidence, les investisseurs en sont également convaincus.

Les investisseurs, notamment publics, soutiennent Aledia

Aledia a déjà levé 28 millions d’euros en 2015, puis 30 millions en 2018. Mais la start-up veut passer à la vitesse supérieure. Elle a mis sur pied un plan de financement de 120 millions d’euros en deux étapes. La seconde aura lieu en 2021, la première a été bouclée récemment par un tour de table de 80 millions d’euros, auprès de ses investisseurs historiques, notamment Intel Capital, Valeo, et l’Etat via le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et son fonds SPI, géré par Bpifrance.

Cette levée de fonds doit permettre à Aledia « d’achever le développement de ses produits et d’implanter, d’ici deux ans, sa première usine de fabrication de microLEDs 3D en grande série à Champagnier, près de Grenoble » , précise un communiqué de Bpifrance.

« Avec un investissement de 150 millions d’euros sur cinq ans et une feuille de route stratégique visant près de 500 employés, l’implantation d’Aledia dans la région grenobloise marque sa volonté d’établir un site industriel de taille mondiale », s’enthousiasme Magali Joëssel, directrice du fonds SPI à Bpifrance. Sur la route d’une nouvelle licorne française ?

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.