Montres connectées : LVMH confirme sa position de leader sur le marché

Montres connectées : LVMH confirme sa position de leader sur le marché
Financements

Encore dominé par les acteurs de la tech comme Apple ou Samsung, le marché des smart watch s’ouvre progressivement aux maisons d’horlogerie traditionnelles. Parmi ces dernières, TAG Heuer, avec sa montre connectée de troisième génération, confirme la position de leader du groupe LVMH sur ce créneau mariant luxe et technologies de pointe.

Quand le jogging ne rime plus nécessairement avec prétexte pour sortir de chez soi… Le confinement enfin derrière eux, les Français vont pouvoir à nouveau reprendre leurs activités sportives en extérieur : course à pied, sports collectifs, golf, tennis, natation, etc. Autant de pratiques qui vont, pandémie de Covid-19 oblige, devoir s’adapter aux nouvelles règles de distanciation sociale, avec, parfois, le port d’accessoires inédits : masques, visières de protection, flacon de gel hydro-alcoolique…

Le boom des smart watch

Pour suivre leur santé, leur rythme cardiaque ou encore leur respiration, nul doute que de plus en plus de sportifs s’équipent aussi de montres connectées. La concurrence fait rage dans le secteur, encore largement dominé par l’Américain Apple. La firme à la pomme, qui s’accapare plus de la moitié des parts de marché, a ainsi écoulé quelque 7,6 millions d’unités au cours du premier trimestre de l’année (+22,6%), très loin devant ses concurrents Samsung (1,9 million) et Garmin (1,1 million, en hausse de 37,5%). Déjà à sa cinquième version, l’Apple Watch continue donc de dominer le marché, grâce notamment à sa simplicité d’utilisation, au parc d’iPhones auxquels la connecter ou encore à sa récente collaboration avec la marque Hermès.

Quand luxe et technologies s’unissent pour le meilleur

Un savant mariage entre luxe et nouvelles technologies qu’Apple n’est pas le seul à réaliser. Montblanc, avec sa Summit 2+ ou Tissot, avec sa T Touch Connected Solar, confirment l’intérêt des acteurs traditionnels pour les smart watch. La nouvelle Connected de TAG Heuer s’inscrit dans la même veine, la célèbre maison horlogère de La Chaux-de-Fonds (Suisse) ayant depuis longtemps pris son virage numérique – la marque du groupe LVMH a en effet été la première, il y a cinq ans, à miser sur les montres connectées haut de gamme. Élégante, intuitive, personnalisable… : la Connected offre à ses heureux propriétaires une expérience au croisement de la tradition et de la modernité.

D’un côté, son design rappelle celui des chronographes iconiques de TAG Heuer : matières nobles (acier ou titane de grade 2), cornes facettées (signature de la maison), finitions polies et brossées, lunette graduée en céramique, etc. De l’autre, la Connected affiche l’ensemble des applications les plus pratiques, comme le suivi d’activité, les notifications, l’agenda, la météo, mais aussi un capteur cardiaque, le GPS intégré, un accéléromètre, un gyroscope, une boussole, etc. La montre connectée de TAG Heuer est également équipée de la technologie Wear OS by Google, d’un microphone intégré et d’une puce NES servant à régler les achats. Last but not least, la Connected se recharge en une heure et demi seulement, pour six heures d’utilisation à plein régime.

Frédéric Arnault aux manettes

Autant d’atouts qui ouvrent « la voie d’une nouvelle ère pour TAG Heuer grâce à ces possibilités infinies en matière d’innovation », se félicite le directeur stratégie et digital de la marque, Frédéric Arnault. A 25 ans seulement, le fils du PDG de LVMH, fraichement diplômé de l’École Polytechnique, a supervisé le développement de la nouvelle montre sur une période de 18 mois. « Nous avons réuni à Paris une équipe digne d’un des leaders de la tech », détaille-t-il dans les pages du Figaro : « alliant cinq nationalités, il était important pour nous de recruter les meilleurs dans leur domaine. L’enjeu était de faire collaborer tout le monde dans un timing serré. Il existe peu de projets comme celui-ci en France ».

« La qualité d’exécution est capitale dans tout ce que nous entreprenons, nous n’acceptons aucun compromis en termes d’esthétique ou d’émotion », confie par ailleurs le jeune homme à Paris Match. Balayant la comparaison avec Apple ou Samsung – « ces acteurs déportent le téléphone au poignet. Nous n’en fabriquons pas, ce n’est donc pas le débat » –, Frédéric Arnault explique avoir « préféré bâtir à partir d’un design s’appuyant sur notre savoir-faire horloger, des matériaux nobles, des finitions aux détails. Ensuite, nous avons développé notre écosystème digital, en le centrant sur le sport, une première dans l’horlogerie de luxe ».

« La montre connectée la plus élégante du marché »

Conclusion du dirigeantde la filiale LVMH : « On peut dire fièrement que nous avons la montre connectée la plus élégante du marché ». Une fierté méritée, la Connected de TAG Heuer intégrant d’emblée le Top 8 des montres connectées de luxe les plus recherchées par les collectionneurs.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.