Coronavirus : la justice pousse Amazon France à fermer pendant une semaine

Coronavirus : la justice pousse Amazon France à fermer pendant une semaine
Réglementaire

La justice française a exigé qu’Amazon France évalue les risques du coronavirus sur ses équipes, et, dans cette attente, limite ses livraisons aux marchandises « essentielles ». Mais Amazon, ne pouvant faire le tri entre les divers produits qu’il livre, a décidé de fermer sa succursale française pendant une semaine.

Ce mardi 14 avril 2020, le tribunal judiciaire de Nanterre a jugé qu’Amazon France a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés ». Le géant de l’e-commerce n’a pas mené d’audit sur les risques du coronavirus sur ses employés, en particulier dans ses entrepôts.

La justice oblige Amazon à limiter ses livraisons aux produits de première nécessité…

Le tribunal a donc exigé qu’Amazon évalue ces risques sanitaires, en collaboration avec les syndicats de l’entreprise. Dans l’attente de cette mise en conformité, l’activité de livraison d’Amazon en France doit, selon la justice, être limitée aux produits de première nécessité (alimentation, hygiène, santé), pour une durée d’un mois. Les commandes culturelles et de loisir doivent être suspendue.

Amazon France a déclaré être en désaccord avec ce jugement, mais, devant la menace d’une amende d’un million d’euros par jour de retard, le géant de l’e-commerce a décidé, le 15 avril 2020, de lancer cet audit. Mais, plutôt de que de faire le tri entre les différents produits qu’il livre, Amazon France a décidé d’interrompre l’ensemble de ses activités de distribution, pour une durée « initiale » de 5 jours, entre le 16 et le 20 avril.

… mais le géant de l’e-commerce préfère cesser toutes ses activités

« A la suite du jugement rendu par le tribunal judiciaire de Nanterre mardi 14 avril, nous devons suspendre temporairement les activités dans nos centres de distribution en France », a déclaré Amazon France dans un communiqué de presse.

Dans le même temps, le groupe a décidé de faire appel du jugement du tribunal de Nanterre. En attendant, toutes les commandes effectuées ces jours-ci sur le site du géant de l’e-commerce devraient accuser un retard d’au moins quelques jours.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.