Covidom : une appli pour assurer un suivi à distance des malades du coronavirus

Covidom : une appli pour assurer un suivi à distance des malades du coronavirus
Souveraineté numérique

Face à l’urgence sanitaire qu’annonçait le développement rapide de l’épidémie de coronavirus, l’Assistance Publique a réussi à développer en quelques jours une application, Covidom, destinée à assurer un suivi à domicile des patients atteints par le COVID-19 (ou suspects de l’être), mais ne nécessitant pas d’hospitalisation immédiate.

Devant l’expansion de l’épidémie de coronavirus COVID-19, en France, les autorités ont décidé de réagir avec fermeté. Si l’exécutif a annoncé la fermeture des crèches, écoles et universités dès lundi 16 mars 2020, le numérique joue également son rôle.

Covidom : pour les personnes à risque, mais ne nécessitant pas d’hospitalisation

Ainsi, l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) a mandaté la PME lyonnaise Nouveal e-santé, spécialiste du télésuivi patient, pour développer une application dédiée. En production depuis le le 9 mars 2020 dans les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19, l’application, nommée Covidom, est désormais prête à être déployée plus largement.

Dans les faits, une activation d’un personnel de santé est nécessaire pour autoriser le téléchargement de l’application par un particulier. Elle est destinée aux personnes diagnostiquées atteintes, suspectées ou susceptibles de l’être, mais ne présentant aucun symptôme imposant l’hospitalisation.

Objectif : ne pas « surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes »

Covidom permet un suivi personnalisé à domicile. Tous les jours, le patient répond à un questionnaire. En cas de montée de fièvre ou de gêne respiratoire, une équipe soignante contacte le patient pour éventuellement « adapter le suivi et la prise en charge ».

Cette application doit permettre de limiter les déplacements dans les hôpitaux et les cabinets médicaux : « l’objectif est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant », expose l’AP-HP.

Développée en un temps record, Covidom est une belle réussite de l’écosystème numérique français, et un outil précieux pour lutter contre l’expansion de la pandémie.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.