Les deux fondateurs de Google laissent la direction d’Alphabet à Sundar Pichai

Les deux fondateurs de Google laissent la direction d’Alphabet à Sundar Pichai
Innovation

Les deux petits génies de l’informatique à l’origine de l’empire Google, Larry Page et Sergey Brin, viennent d’annoncer leur retrait de la direction d’Alphabet, maison-mère de Google. Ils y sont remplacés par Sundar Pichai, aux commandes de Google depuis 4 ans.

Une rupture dans la continuité. Larry Page et Sergey Brin, les deux cofondateurs de Google, ont décidé de quitter la direction d’Alphabet, l’entreprise chapeautant toutes les activités du groupe Google, fondée en 2015.

« Alphabet est désormais une entreprise solideC’est le moment de simplifier notre hiérarchie  »

La création d’Alphabet avait déjà été l’occasion pour Page et Brin de prendre du recul, laissant le poste de CEO de Google à Sundar Pichai, responsable des orientation stratégiques de la firme depuis cette date, notamment l’ouverture au hardware (gammes Home et Pixel).

C’est ce même Sundar Pichai qui va remplacer Page et Brin à la tête d’Alphabet : « Alphabet est désormais une entreprise solide et Google et nos autres paris fonctionnent efficacement comme des entreprises indépendantes. C’est le moment de simplifier notre hiérarchie  » ont exposé les deux fondateurs de Google à leurs salariés dans un courriel du 4 décembre 2019.

Google, « un pari que nous avions fait lorsque nous étions étudiants »

Les deux hommes étaient de toutes façons en retrait depuis plusieurs années. Ils ne coupent pas les ponts avec l’entreprise qui leur a apporté la fortune et la gloire. Page et Brin vont continuer de siéger au conseil d’administration, et discuteront toujours avec Pichai du développement des différentes marques Google.

« Nous sommes emplis d’humilité quand nous voyons ce projet de recherche qui s’est transformé en une source de savoir et de pouvoir pour des milliards de personnes. Un pari que nous avions fait lorsque nous étions étudiants et qui nous a conduits vers tant d’autres paris  », concluent Page et Brin dans leur courrier d’adieu.

Les deux hommes ont 46 ans, sont parmi les 20 plus grandes fortunes du monde, et disposent d’une confortable rente avec leurs actions dans Alphabet. Que vont-ils faire du reste de leur vie ? Difficile à prévoir, car ils n’ont jamais été connu pour s’épancher dans la presse et, contrairement à tant d’autres géants de la tech, n’ont jamais incarné physiquement leur entreprise.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.