Un Français prend la tête d’HTC, en pleine tempête

Un Français prend la tête d’HTC, en pleine tempête
Innovation

La société taïwanaise HTC, ancien leader du marché des smartphones, vient de se doter d’un patron français, Yves Maitre, un ancien d’Orange. Il devra redresser une entreprise en pleine crise, qui semble se réorienter vers la réalité virtuelle.

Le phénomène est suffisamment rare, à l’échelle mondiale, pour être souligné : une grande entreprise internationale de haute technologie vient de se doter d’un PDG français. Yves Maitre est parfaitement inconnu du grand public, mais il était vice-président exécutif des équipements grand public et des partenariats chez Orange, où il a travaillé 14 ans, après avoir démarré sa carrière chez Thompson.

Yves Maitre, ancien d’Orange, devient PDG d’HTC

Il vient d’être nommé à la tête d’HTC, une société taïwanaise spécialisée dans les smartphones. Pionniers de cette technologie, HTC avait eu le privilège de construire le premier téléphone tournant sous Android. Mais l’entreprise a, depuis, été submergée par la concurrence, notamment les groupes chinois émergents.

En 2018, son chiffre d’affaire n’était plus que de 770 millions de dollars, pour la première fois sous le milliard depuis son introduction en bourse en 2006. Il est vrai que le constructeur ne sort plus que deux ou trois téléphones par an, qui peinent à se faire une place dans le marché. Le nouveau modèle haut de gamme de la marque, le U19, a été présenté dans l’indifférence générale.

Vers un adieu à la téléphonie ?

Si le marque fait parler d’elle rayon téléphonie, c’est pour des projets sortant de l’ordinaire, comme l’Exodus, le smartphone spécial blockchain. Pour le reste, HTC semble s’être concentré sur un autre secteur, beaucoup moins porteur en volume, mais où il s’est fait une place de choix : la réalité virtuelle, et notamment les casques VR – les excellents Oculus. L’entreprise s’est par ailleurs récemment lancé dans le marché des hub 5G.

HTC veut-elle définitivement abandonner les téléphones et se recentrer sur les marchés où elle est puissante ? La vente de la licence de son nom dans certains pays, où des constructeurs locaux commercialisent leur téléphone sous le nom de HTC (comme en Inde), pourrait le laisser supposer.

Le discours d’intronisation d’Yves Maitre va également dans ce sens : « HTC est reconnue dans le monde entier en tant que précurseur dans les domaines de la mobilité et de la réalité étendue (XR), aussi l’idée de dessiner les contours du futur de la 5G et de la XR de concert avec les salariés, les clients et les investisseurs de HTC, est une perspective réellement palpitante ».

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.