VR en entreprise : HTC vs Oculus, la guerre des casques aura bien lieu

VR en entreprise : HTC vs Oculus, la guerre des casques aura bien lieu
FRENCH POSTS

HTC vient de présenter son nouveau casque de réalité virtuelle (VR), le VIVE Focus Plus, conçu pour fonctionner en flotte au sein d’une entreprise. C’est une réponse directe à l’Oculus Quest, qui avait déjà signé quelques contrats avec des firmes pour leur fournir une flotte de casque. Car les perspectives de développement sur ce secteur sont immenses.

A l’heure d’un monde globalisé et numérisé, la réalité virtuelle ressemble à la dernière frontière, celle qui abolira les autres. Pour une entreprise à vocation mondiale ou technologique, il doit s’agir d’un outil stratégique, notamment pour son développement et ses échanges en interne.

La VR en entreprise, une technologie à l’avenir doré

Une bonne utilisation de la VR peut notamment améliorer l’efficacité des programmes de formation des employés – sans doute son utilisation principale en entreprise aujourd’hui.

Mais la VR peut aussi permettre de normaliser précisément les normes de sécurité ou de formation médicale, d’optimiser les espaces de travail avant rénovation, ou de travailler l’intégration des prototypes avant même leur conceptualisation. D’autres utilisations, pour le marketing, la communication, les visioconférences, etc. sont également possibles.

Oculus s’appuie sur son casque Quest et des partenariats déjà en cours

Autant dire que si une entreprise prend aujourd’hui une vraie longueur d’avance sur ce marché, elle marquera un coup décisif. En la matière, Oculus a tiré le premier, avec son casque Quest, destiné à une utilisation en entreprise. L’entreprise américaine a déjà noué un partenariat avec des entreprises, comme les supermarchés Wallmart. Ces derniers ont ainsi commandé pas moins de 17 000 casques Oculus Go pour assurer la formation de leurs employés.

Ainsi, en 2019, chaque grand magasin Wallmart recevra 4 casques, chaque petit en recevra 2, disposant chacun de 45 modules de formation. L’idée est de faire évoluer les employés face à des situations-types modélisées en VR, et de les y faire réagir. Une méthode de formation qui, semble-t-il, donne des résultats beaucoup plus convaincants que les techniques traditionnelles. Et qui donne, en plus, une image hi-tech bienvenue à Wallmart. Et met Oculus sur le devant de la scène.

HTC réplique avec le VIVE Focus Plus et la portabilité de ses contenus avec les PC

Mais HTC aime à rappeler que l’entreprise a été la première à se lier à des développeurs pour créer des solutions professionnelles de VR. Elle affirme que ses outils et ses infrastructures sont plus matures et business ready que ceux d’Oculus. Pour mettre ses actes en adéquation avec ses ambitions, le géant taïwanais a dévoilé son VIVE Focus Plus, un casque de réalité virtuelle autonome destiné à une clientèle professionnelle.

Il dispose de quelques beaux atouts dans sa manche. Le plus fondamental est sans doute qu’il assure une portabilité et une compatibilité optimales entre les contenus VR disponibles sur PC et ceux diffusable sur le casque VIVE Focus Plus. Cette portabilité permet d’unifier les programmes et les expériences VR, et de simplifier les corrections et mise à jour.

L’autre point mis en avant par HTC est le confort optimal de cette gamme de casques. Sachant que, dans le cadre d’une utilisation en entreprise, pour une formation notamment, un employé peut garder le casque plusieurs heures, ce point est tout sauf un détail. Il est même fondamental pour l’acceptabilité de la technologie par les salariés : et, en la matière, une première expérience ratée peut compromettre son déploiement pendant de longs mois, voire plus.

Premières escarmouches d’une guerre qui va durer

Par ailleurs, le VIVE Focus Plus d’HTC dispose d’un mode kiosque, d’un support visuel et d’outils de gestion des périphériques pour surveiller et gérer à distance une flotte de casques. Autant de caractéristiques indispensables à un bon développement en entreprise.

Il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions de cette guerre qui s’amorce entre les constructeurs stars de la VR. Mais pour Oculus comme pour HTC et Lenovo (avec son Mirage Solo, moins adapté aux entreprises, mais qui devrait lui aussi rentrer dans la danse), largement en avance sur tous leurs concurrents en termes d’infrastructure, cette période est fondamentale pour imposer leur norme et leurs produits dans le monde professionnel. L’histoire ne fait que commencer.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.