Apple TV+ : la stratégie SVOD de la Pomme se précise

Apple TV+ : la stratégie SVOD de la Pomme se précise
À la Une

Apple a précisé les contours de sa plateforme de SVOD Apple TV +. Un prix réduit (4,99 euros ou dollars), une offre qui ne pourra jamais rivaliser avec les mastodontes du genre. Mais le service ne se veut pas un concurrent direct de Netflix ou de Disney +. Davantage un Amazon Prime version 2019, un service de plus dans une offre visant à fidéliser le client. Et fidèles, les clients d’Apple le sont !

Le 1er novembre 2019, Apple TV+ sera lancé officiellement dans 150 pays, dont la France. La firme de Cupertino a annoncé, mi-septembre 2019, les contours des offres proposées : le tarif de l’abonnement sera unique (4,99 dollars aux Etats-Unis, 4,99 euros en Europe, dont en France), il permettra de visionner les contenus sur 6 écrans maximum, disponibles en 4K.

Apple TV+ ne va pas jouer dans la même cour que Netflix ou Disney +

Pour autant, le catalogue proposé devrait être particulièrement maigre, notamment en terme de contenu original. Une poignée de séries seront disponibles à la sortie : See (avec Jason Momoa), The Morning Show (Jennifer Aniston, Reese Witherspoon), Dickinson, ou For All Mankind. Et avec un épisode par semaine, sur le modèle de Disney + (et non, comme Netflix, en sortant l’intégralité d’une série un jour donné).

Pour autant, là où Disney +, avec son tarif plus avantageux et son catalogue plaqué or, entend sérieusement concurrencer Netflix, Apple TV+ semble jouer dans une autre cour. Le tarif est beaucoup plus avantageux, certes, puisque l’entrée de gamme de Netflix est à 7,99 euros, pour un seul écran et une définition standard (même pas de la HD). Mais la stratégie d’Apple n’est pas de devenir un géant de la SVOD.

Investissement massif dans quelques séries de prestige

Le but d’Apple est simplement de diversifier son offre. La firme à la Pomme a décidé d’investir massivement, mais sur quelques séries très généreusement dotées : 300 millions de dollars pour deux saisons de The Morning Show, c’est autant qu’HBO, par épisode, sur Game Of Thrones. Apple vise l’excellence, a l’ambition de proposer des séries originales de haute qualité.

Mais pas pour affronter Netflix, mais pour proposer une offre complémentaire, différente. Apple TV+ sera d’ailleurs offert, pendant 1 an, à tous les acheteurs d’un iPhone, d’un iPad ou d’un Mac. Comme pour convaincre ses clients fidèles de la qualité des contenus, et leur donner envie de prolonger l’expérience pour une petite poignée de dollars.

Vers des offres d’abonnements couplés aux petits oignons pour les aficionados d’Apple ?

On peut imaginer, d’ailleurs, qu’Apple développera rapidement des offres d’abonnement couplés, associant Apple Music, Apple TV+ et / ou Apple Arcade (le service de jeux vidéo compatibles iOS et Mac récemment lancé par la firme), ainsi que d’autres produits que pourraient développer la marque.

Apple TV+ est donc un bonus, un ajout, une façon d’enrichir l’offre de contenus et d’abonnement d’Apple, tout en soignant son image de marque et son originalité. Certes, la réussite d’une telle stratégie dépendra essentiellement de la qualité des contenus originaux proposés (et des accords stratégiques pour offrir un catalogue le plus riche possible, notamment en termes de séries « cultes » particulièrement prisées des utilisateurs de SVOD).

Devenir le numéro 1 des « abonnement bonus » ?

Mais, malgré l’ampleur de l’investissement, Apple ne veut pas partir à la conquête de nouveaux marchés, mais continuer à fidéliser ses clients, en leur proposant autre chose que la concurrence.

Il est même possible (et c’est probablement ce qu’espère Tim Cook et ses équipes) que leur service de SVOD soit choisi par de nombreux clients en plus d’un autre abonnement, à Netflix par exemple. Apple anticipe un marché plus mature, comparable à celui du Royaume-Uni, où de nombreux consommateurs disposent déjà de plusieurs abonnements SVOD.

Devenir le numéro 1 des seconds abonnements, grâce à un tarif agressif, des contenus de qualités et une fan-base conséquente. La ligne directrice est audacieuse, mais cohérente.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.