En Australie, Apple piraté par… un adolescent de 16 ans !

En Australie, Apple piraté par… un adolescent de 16 ans !
Cybercriminalité

australie-apple-pirate-adolescent-16-ans

L’affaire a peu de chance de redorer le blason de la firme à la pomme, notamment en matière de sécurité des données : en Australie, un adolescent de 16 ans a réussi à pénétrer dans les serveurs d’Apple, et y a dérobé plus de 90 Go de fichiers.

Le procès s’est ouvert à la mi-août 2018 en Australie. Le jeune adolescent de 16 ans a plaidé coupable. Son délit ? Avoir réussi à hacker des serveurs d’Apple en masquant son identité, se faisant passer pour un employé de la firme de Cupertino.

90 Go de données compromises, mais, selon Apple, aucune donnée personnelle

Le petit manège a duré pendant un an, permettant à l’adolescent de pénétrer à de nombreuses reprises dans des serveurs et de dérober 90 Go de données contenant des fichiers sécurisés dont on ignore la nature. Il aurait également accédé à des données de comptes utilisateurs. Comme par magie, Apple prétend qu’aucune donnée personnelle sensible n’a été compromise au cours de ce piratage…

La firme de Cupertino a fini par remarquer qu’un individu ne travaillant pas pour elle accédait régulièrement à des serveurs sécurisés. Elle a fait alors appel au FBI, qui a transmis le dossier à son homologue australien, l’Australian Federal Police. Une rapide enquête a permis d’identifier d’où venait le hacker.

Le rêve du jeune hacker est… de travailler pour Apple !

La police a alors fait une descente dans la famille du jeune pirate. Les forces de l’ordre ont saisi deux ordinateurs portable Mac, dont les numéros de série correspondent à ceux qui ont accédé illégalement aux serveurs. Un téléphone portable et le disque dur contenant les données volées ont également été récupérés.

Le jeune hacker de 16 ans a reconnu être responsable de cette intrusion, expliquant qu’il voulait tester ses capacités informatiques et que, s’il a visé la firme à la pomme, c’est que son rêve était de travailler pour Apple ! Pour l’heure, il va devoir répondre de ses actes devant la justice australienne. Mais, qui sait, peut-être que du coté d’Apple, quelqu’un préférera avoir un tel petit génie dans ses rangs que dans la nature…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.