Cybercriminalité : la justice américaine condamne « le roi de la fraude » à 10 ans de prison

Cybercriminalité : la justice américaine condamne « le roi de la fraude » à 10 ans de prison
Culture et droits d'auteur

La justice américaine vient de condamner un cybercriminel russe de 41 ans, autoproclamé « roi de la fraude » à la publicité en ligne, à 10 ans de prison et 3,8 millions de dollars d’amende. L’homme avait mis en place un ingénieux système de bots publiant et visionnant des annonces, vendues à des clients, sur de faux sites Internet d’organes de presse populaires.

Six mois après la condamnation, la sentence est tombée. En mai 2021, le cybercriminel russe Aleksandr Zhukov se présentait devant la justice américaine, pour son système de fraude à la publicité en ligne, baptisé Methbot.

Une vaste arnaque à la publicité en ligne, en publiant de vraies annonces sur de faux sites Internet

Entre septembre 2014 et décembre 2016, Aleksandr Zhukov, 41 ans, a mené une vaste arnaque consistant à vendre, via sa société fictive Media Methane, pour 7 millions de dollars de publicité en ligne à des réseaux d’annonceurs. Les publicités étaient censées être publiées sur des sites Internet de premier plan, comme ceux du New York Times ou du New York Daily News.


Mais aucun être humain n’a jamais vu la moindre de ces publicités ! Zhurkov avait en effet engagé une équipe de programmeurs et loué des serveurs pour créer des clones des sites en question et une ferme de bots, qui simulaient des utilisateurs visionnant les annonces. L’enquête a révélé que l’homme, qui appelait ses complices « ses développeurs », aimait s’appeler lui-même « le roi de la fraude ».

Le « roi de la fraude » va passer dix ans sous les verrous

« Assis à son clavier d’ordinateur en Bulgarie et en Russie, Zhukov a audacieusement conçu et réalisé une fraude élaborée de plusieurs millions de dollars contre le secteur de la publicité numérique, et a fait des milliers de victimes aux États-Unis », a commenté le procureur américain Breon Peace dans un communiqué.

La justice américaine l’a reconnu coupable de fraude électronique, de fraude électronique en bande organisée, de blanchiment d’argent et de blanchiment d’argent en bande organisée. Mi-novembre 2021, les juges l’ont condamné à 10 ans de prison et à 3,8 millions de dollars d’amende.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.