Microsoft débranche Internet Explorer, une de ses plus grandes erreurs stratégiques

Microsoft débranche Internet Explorer, une de ses plus grandes erreurs stratégiques
À la Une

Le 15 juin 2022, Microsoft cessera de proposer la moindre version d’Internet Explorer. Une mort annoncée pour un navigateur qui a sa place dans le panthéon des pires logiciels de l’histoire, et assurément un de ceux dont les dommages eurent la plus grande étendue.

Certes, pour Bill Gates, c’est l’échec de Windows Phone qui est « la plus grande erreur de sa vie ». La position hégémonique d’Android comme système d’exploitation mobile (hors iPhone) a, effectivement, de quoi donner des regrets au champion des OS pour PC.

Internet Explorer, le boulet d’or du web des années 1990-2000

Mais Internet Explorer mériterait également une place de choix dans le musée des grandes erreurs de Microsoft. Le navigateur a d’ailleurs déjà sa place au panthéon des pires logiciels de tous les temps.

Il faut se souvenir qu’à la jonction des années 1990 et 2000, aucune alternative PC n’existait pour surfer sur le web. Navigateur par défaut de toutes les versions de Windows de l’époque, Internet Explorer a atteint, en 2002 , 95% de parts de marché dans la navigation sur le web. Seul Safari, le navigateur des Mac, réussissait à se faire une place.

Et au lieu de consolider cette position en développant un navigateur ergonomique et rapide, Microsoft s’est lourdement endormi sur ses lauriers. La version 6, livrée en même temps que Windows XP en 2001, a fait souffrir développeurs et internautes. Au top des défauts : problèmes de sécurité béants et non-respects des standards édictés par le consortium W3C, en charge de l’harmonisation du web.

Les navigateurs Internet de Microsoft : de 95% à 3,45% de part de marché en 20 ans…

Les développeurs étaient à l’époque obligés de bricoler des versions alternatives de leurs sites, tant Internet Explorer avait tendance à interpréter à sa façon les langages de programmation. Le navigateur est lent, peu ergonomique, s’avère être une passoire en terme de sécurité… Pour ne rien arranger, la qualité et la robustesse de Windows XP, l’OS Windows à la plus longue durée de vie, se sont retournés contre Microsoft, en prolongeant dans le temps les dommages de cette version 6 du démon.

Internet Explorer 7 a amélioré la donne, mais restait cent coudée en-dessous de Firefox, qui, plus rapide et plus sécurisé, gagnait sans cesse des parts de marché. Et quand Google décida de lancer Chrome, ce fut la débandade. En mai 2021, Edge, le navigateur de Microsoft, qui a succédé à Internet Explorer, ne contrôle plus que 3,45% du marché mondial des navigateurs Internet… Et, à partir du 15 juin 2022, Microsoft cessera de proposer Internet Explorer sur quelque OS que ce soit. La fin de l’histoire d’un des plus grands échecs de l’histoire du numérique…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.