Google va lancer sa première boutique physique à New-York

Google va lancer sa première boutique physique à New-York
Innovation

Google va prochainement ouvrir sa première boutique physique dans le quartier de Chelsea, à New-York, près de ses bureaux. Le chaland pourra y trouver les différents appareils construits par le géant du web et ses filiales (Nest, FitBit…). Reste à savoir si ce « Google Store » restera unique, ou s’il deviendra le point de départ d’une chaîne, à la manière des Apple Store…

Google fabrique des produits physiques, et le géant du net veut que ça se sache ! L’image de marque de Google, du coté d’Internet, son cœur de métier (moteur de recherche et navigateur), ne cesse en effet de se détériorer : progressivement, l’entreprise cool et innovante des débuts a fait place à une pieuvre tentaculaire et intrusive, avide de nos données personnelles pour les revendre aux publicitaires les plus offrants…

Ouverture du premier Google Store, cet été, à New-York

Du coté des appareils électroniques, au moins, le positionnement de Google reste du coté de la modernité et de l’innovation. Pour mieux mettre cette facette en avant, le groupe a d’ailleurs annoncé l’ouverture, cet été, de sa première boutique physique dans le quartier de Chelsea à New York, à proximité de ses bureaux, où 11 000 employés travaillent.

Les clients pourront y acheter « une grande sélection de produits fabriqués par Google, qui vont des téléphones Pixel aux produits Nest, des appareils Fitbit aux Pixelbooks et plus encore », expose Jason Rosenthal, VP Product Management chez Google. Il sera également possible de commander sur GoogleStore.com et retirer ses achats dans cette boutique.

Passer d’une boutique à une chaîne, tout sauf évident…

Dans son fonctionnement, ce Google Store rappelle beaucoup les fameux Apple Store, à la fois boutique où l’on peut réellement acheter un produit, et temple à la gloire d’une marque innovante, où les employés vendent autant des appareils qu’une légende en marche.

Reste à savoir si ce magasin restera une vitrine unique, qui attirera par sa rareté, ou si Google dupliquera l’opération ailleurs dans le monde. Car n’est pas Apple qui veut : Microsoft aussi a voulu lancer sa chaîne de boutiques, le groupe s’y est cassé les dents, et a annoncé la fin de l’expérience en juin 2020…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.