Back Market, roi du reconditionnement made in France, lève 110 millions d’euros

Back Market, roi du reconditionnement made in France, lève 110 millions d’euros
Financements

La start-up Back Market, leader français de la vente de produits électroniques reconditionnés, vient d’annoncer une levée de fonds de 110 millions d’euros, malgré un contexte morose et la crise économique qui a annulé plusieurs tours de table. La jeune pousse a d’ailleurs largement profité du confinement, puisqu’elle a doublé son chiffre d’affaire en mars !

Certes, le contexte mondial n’est pas à la multiplication des levées de fonds. Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, plusieurs ont d’ailleurs été annulées ou renégociées. Au mois de mars, les investissements dans les start-up françaises se sont ainsi effondrés, avec une baisse de 65%.

Back Market : une levée de fonds historique, pour se développer à l’international

Mais certaines jeunes pousses ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de Back Market, une start-up fondée en 2014, spécialisé dans le reconditionnement de produits électroniques et leur vente en ligne.

Surfant, comme tout le marché de l’occasion, sur deux tendances lourdes, l’une économique et l’autre écologique, puisque le reconditionnement offre des prix plus intéressants et une réduction des déchets électroniques, Back Market est devenu leader sur le marché français du reconditionnement d’appareil électroniques.

La start-up veut s’imposer sur de nouveaux marchés porteurs, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Etats-Unis. Pour ce faire, Back Market vient d’annoncer une levée de fonds de 110 millions d’euros auprès de trois investisseurs, dont l’américain Goldman Sachs.

Le spécialiste du reconditionnement de produit électronique dopé par le confinement !

La start-up a d’ailleurs le vent en poupe : elle fait partie des quelques entreprises qui ont tiré profit du confinement, avec un chiffre d’affaire plus que doublé en avril 2020 par rapport à avril 2019 !

«Les clients ont massivement acheté tablettes, ordinateurs et consoles pour pouvoir télétravailler ou s’occuper», précise Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de l’entreprise. De quoi être optimise pour la suite de cette belle aventure entrepreneuriale !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.