Android propose (enfin) des moteurs de recherche alternatifs à Google !

Android propose (enfin) des moteurs de recherche alternatifs à Google !
Réglementaire

Depuis le 1er mars 2020, tout possesseur d’un nouveau smartphone tournant sous Android se voit proposer trois moteurs de recherche alternatifs en plus de Google. Un effet direct de la condamnation du géant de Mountain View pour abus de position dominante, en 2018. Même si la forme est critiquable…

En juillet 2018, la Commission Européenne imposait une nouvelle amende record à Google, de 4,34 milliards d’euros, pour abus de position dominante avec Android. La Commission reprochait notamment au géant du net d’imposer l’utilisation des services Google (en particulier son moteur de recherche) aux possesseurs d’un smartphone tournant sous le système d’exploitation mobile.

Google propose désormais trois autres moteurs de recherche sous Android

Clairement dans le viseur de l’exécutif européen, menacé de nouvelles sanctions encore plus lourdes, Google a été forcé de revoir sa copie. Ainsi, depuis le 1er mars 2020, tout nouveau possesseur d’un smartphone tournant sous Android se voit proposer, lors de la configuration, quatre moteurs de recherche : en France, il s’agit de Google (tout de même), Qwant, DuckDuckGo et Info.com.

En revanche, la méthode utilisée par Google pour choisir les trois élus est tout à fait discutable. S’il semble que le géant du web a simplement choisi les trois moteurs de recherche mobile les plus populaires après le sien, Google a, en réalité, mis en place un système d’enchère (légal) entre les différents moteurs de recherche pour apparaître dans la liste.

Un système d’enchères qui dérange

Un choix fortement critiqué par Qwant, en 2019 : « la Commission européenne condamne Google à plus de 4 milliards d’euros d’amende en lui disant d’arrêter d’abuser de sa position dominante, et la réponse de Google est de mettre ses concurrents en compétition pour payer cette amende à sa place ».

Reste que Qwant a bien dû se résoudre à rentrer dans le jeu de Google. Le moteur de recherche français est ainsi proposé dans neuf pays de l’Union Européenne. Le système d’enchère se poursuivra jusque fin juin 2020, la liste des moteurs proposés pourra donc évoluer.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.