Ingénierie neuromorphique : partenariat entre Sony et la jeune pousse française Prophesee

Ingénierie neuromorphique : partenariat entre Sony et la jeune pousse française Prophesee
Innovation

Prophesee, la start-up française spécialisée dans la vision artificielle et neuromorphique, vient de nouer un partenariat à Sony pour intégrer sa technologie dans un capteur d’image du géant japonais. Objectif : imiter l’oeil humain, notamment pour détecter les objets en mouvement rapide.

Après avoir levé 25 millions d’euros en octobre 2019, portant son total de fonds levés à 61 millions d’euros, la jeune pousse française Prophesee franchit une nouvelle étape cruciale dans son développement : le premier accord commercial avec une société d’importance, en l’occurrence Sony.

Prophesee développe Metavision, une technologie appliquant à l’IA les caractéristiques de l’oeil humain

Prophesee a ainsi développé une technologie de détection de vision, baptisée Metavision, s’intégrant dans la prometteuse ingénierie neuromorphique – dont le principe est d’appliquer les principes de l’oeil humain à des capteurs artificiels. Une sorte de vision artificielle, en somme, boostée à l’IA et aux réseaux neuronaux.

La jeune pousse a récemment fait passer un cap crucial à Metavision, notamment en terme d’efficacité énergétique (10 mW suffisent désormais) et de données nécessaires (de 10 à 10 000 fois moins de données brutes pour un résultat équivalent). De quoi séduire les industriels dans l’optique d’une commercialisation.

Le premier capteur développé conjointement par Sony et Prophesee est déjà opérationnel

C’est donc Sony qui s’est positionné le premier. Les deux entreprises ont présenté, fin février, lors de la Conférence internationale sur les semi-conducteurs à San Francisco, un capteur combinant les caractéristiques techniques des capteurs CMOS de Sony et les technologies Metavision de Prophesee.

Ce capteur « détecte les changements de luminance de chaque pixel de manière asynchrone et fournit des données, y compris les coordonnées et le temps, uniquement pour les pixels où un changement est détecté, permettant ainsi une sortie de données à haute efficacité, haute vitesse et faible latence », expose Sony dans un communiqué.

Ce capteur ouvre à de nouvelles applications dans les secteurs de l’automobile, de l’industrie et de l’Internet des objets, notamment grâce à sa « détection d’objets en mouvement rapide dans une large gamme d’environnements et de conditions ». De quoi, en tout cas, faire passer Prophesee dans un nouveau monde.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.