Les créateurs du « Netflix du piratage » devant la justice

Les créateurs du « Netflix du piratage » devant la justice
Culture et droits d'auteur

Les deux hommes derrière iStreamItAll, un des plus importants sites de streaming pirate, comparé pour son catalogue à un « Netflix du piratage », ont comparu mi-décembre 2019 devant la justice américaine. Ils ont plaidés coupables. Le procès devrait s’ouvrir en mars 2020.

Les deux sites sont tombés en septembre 2019, suite à l’arrestation des huit personnes qui les animaient. Ces deux sites, ce sont Jetflicks, une plate-forme de streaming illégal fondée en 2009, et iStreamItAll, un site du même genre, créé en 2014 par deux membres de Jetflicks.

Des mastodontes du streaming illégal

Ces deux sites avaient acquis le surnom de « Netflix du piratage », puisqu’ils proposaient pas moins de 11 000 films et 118 000 épisodes de séries. Soit « plus d’émissions et de films que les services de streaming légaux tels que Netflix, Hulu et Amazon Prime Video », selon l’acte d’accusation.

Depuis, l’affaire s’est scindée en deux au niveau judiciaire. Six accusés seront jugés pour l’Odyssée Jetflicks, ses dix ans d’existence et ses millions de dollars de revenus.

Les deux créateurs d’iStreamItAll, Darryl Polo, 36 ans, et Luis Villarino, 40 ans, ont droit de leur coté à leur propre procès, même s’ils devront également répondre de leur participation à Jetflicks.

Le Netflix du piratage était alimenté par un logiciel qui scannait les sites pirates du monde entier…

Darryl Polo et Luis Villarino se sont présentés le 13 décembre 2019 devant la justice, et ont plaidé coupable de blanchiment d’argent et de violation du droit d’auteur, selon le ministère de la Justice. Leur activité a coûté des millions de dollars aux ayant-droits.

Durant la courte audience, Darryl Polo a expliqué que le contenu d’iStreamItAll provenait d’autres sites pirate : le hacker avait développé un programme qui scannait en temps réel le web mondial, pour récupérer automatiquement des contenus piratés, qu’il téléchargeait, traitait et stockait sur des serveurs au Canada.

Darryl Polo est également accusé d’avoir vendu ses services au site d’indexation de contenus illégaux SmackDownOnYou. Il a été rémunéré pour cela un million de dollars. Le procès des deux pirates aura lieu devant le tribunal fédéral de Virginie, en mars 2020.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.