Paris Audio Video Show : retour sur les temps forts du salon

Paris Audio Video Show : retour sur les temps forts du salon
Événements

Le 19 et 20 octobre 2019 se tenait à Paris l’édition 2019 du Paris Audio Video Show, le salon dédiée à la Hi-Fi (et un peu à la vidéo). Si, médiatiquement, Sony a occupé le terrain avec son walkman 2.0, d’autres jolies surprises nous attendaient dans les travées du salon.

Cette année, le salon Paris Audio Video Show se tenait, le 19 et le 20 octobre, quai de Grenelle, au New Cap Event Center et au Novotel Paris Tour Eiffel. Oui, vous avez bien lu : deux lieux différents, certes proches, mais nécessitant de sortir et de se retrouver dans la rue (et souvent sous la pluie) pour passer de l’un à l’autre. Une solution discutable.

Des pièces séparées, idéalement conçues pour profiter du son de chaque marque

En revanche, dans ce salon qui fait la part belle aux solutions audio (la vidéo y a droit de cité, mais y est historiquement discrète), l’ergonomie des stands avait été programmée aux petits oignons. En effet, chaque marque disposait d’une salle séparée, relativement vaste et, surtout, très correctement insonorisée. Permettant de profiter à plein de la qualité sonore des produits présentés.

D’autant que le secteur de l’audio affiche une courbe de ventes en hausse, en France (peu de marchés de la haute technologie peuvent en dire autant), porté par le boom des casques audio (60 millions écoulés en 2018).

Le retour du walkman de Sony, pour ses 40 ans !

Sony a fait l’événement en fêtant les 40 ans de son premier Walkman, le baladeur cassette qui a marqué au fer rouge les années 1980-1990. Pour l’occasion, le constructeur japonais, jouant à fond la carte du vintage 80’s, a sorti une réplique à l’identique du premier modèle sorti en 1979.

Enfin, à l’identique… Vous ne pourrez pas y insérer la moindre cassette audio, et il dispose d’un écran tactile. Au final, il s’agit d’un bon baladeur mp3, avec un design pour fans de Stranger Things

The Pearl Akoya : l’enceinte connectée au plus que parfait, en version « mini »

Cabasse a, pour sa part, envoyé du lourd en miniaturisant son enceinte connectée d’exception, The Pearl. Ce joli bébé, présenté l’an dernier, prend la forme d’une sphère de 32 centimètres de diamètres, au design léché et au son plus que parfait.

Vendue près de 3 000 euros, elle a été dupliquée en miniature et en plus abordable par Cabasse. The Pearl Akoya ne mesure que 22 centimètres de diamètres, et ne coûte « que » 1 490 euros. Mais en conservant un son purement scotchant.

Un meuble TV rempli d’enceintes signé GKF

GKF, le spécialiste de la sonorisation des salles de cinéma et des salles de spectacle, réussit quant à lui son arrivée dans le matériel de salon. Le MIO (Must In One) est un meuble télé qui cache un système multi-enceintes de haute-qualité. L’ensemble est pensé pour proposer un rendu sonore de très haut niveau concentré dans un seul meuble.

Et l’expertise de GKF rend l’impossible réel : oui, le son est puissant, large, avec une spatialisation fine… Un petit miracle, vendu (tout de même) entre 5 200 euros et 6 700 euros.

Casque premium et platine vinyle d’exception

Premium toujours, Bowers & Wilkins a dégainé le PX-7, un casque supra-auriculaire au confort et à la qualité sonore vraiment haut de gamme. Une finesse incomparable, tant dans le contact des oreillettes avec vos canaux auditifs que dans le rendu sonore, impeccable.

Audio-Technica a, quant à lui, dévoilé sa nouvelle platine vinyle à l’étonnant rapport qualité-prix. Vendue environ 400 euros, elle offre le Graal du vinyle, un entraînement direct, offrant un silence de cathédrale, et une réduction de bruis parasites optimale. Bonus intéressant : elle dispose d’un port USB pour numériser directement, en sortie de pré-ampli, le son d’un vinyle. Des coquetteries ? Pas pour un audiophile acharné !

Au final, ce Paris Audio Video Show 2019 a permis de découvrir beaucoup d’excellents produits haut de gamme, cumulant le meilleur de la technologie actuelle. Mais pas vraiment de nouveauté sortant franchement des sentiers battus.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.