Travauxlib : une levée de fonds de 5 millions et un changement de nom (Hemea)

Travauxlib : une levée de fonds de 5 millions et un changement de nom (Hemea)
Financements

La start-up Travauxlib, qui accompagne les particuliers dans leurs travaux de rénovation, veut changer de dimension : elle vient de lever 5 millions d’euros auprès de 5 business angels, et a décidé de changer de nom en vue d’une internationalisation. Appelez-la désormais Hemea.

Fondée en 2015 par Matthieu Burin et Arnaud Keinpeter, Travauxlib (désormais Hemea) est une start-up, qui a développé une plateforme d’accompagnement personnalisé des particuliers pour les travaux de rénovation de leur logement.

Travauxlib / Hemea : une plateforme d’accompagnement des travaux

Pour l’heure disponible uniquement dans les métropoles parisienne et lyonnaise, elle propose à ses utilisateurs une sélection d’architectes et d’entrepreneurs du bâtiment, correspondant à leur bien, leurs besoins et leurs envies.

La start-up a également noué des partenariats avec des assurances (AXA, Groupama, MAIF), pour offrir une couverture aux particuliers en cas de soucis. Elle propose notamment une garantie «Bonne Fin de Chantier» aux chantiers excédants 500 000 euros.

La start-up a le vent en poupe, elle souhaite s’étendre en région bordelaise dès 2020, puis dans cinq à dix autres villes françaises. Elle avait mené, en 2017, un tour de table d 1,8 millions d’euros, mené à l’époque par Xavier Niel.

Changer de nom pour voir grand et à l’international

Le président d’Illiad (maison-mère de Free) fait partie de cinq business angels qui viennent d’apporter, en tout, 5 millions d’euros supplémentaires pour soutenir le développement de la jeune pousse. La levée de fonds a été mené par Michael Benabou, fondateur de la licorne Veepee (ex-Ventesprivées). Les autres contributeurs sont Lorraine de Gournay (ex-présidente d’Eric Bompart), Frédéric Utzmann (Effy) et Patrice Thiry (fondateur de ProwebCE).

La start-up en a profité pour changer de nom, en vue d’une internationalisation, dans de grandes villes européennes notamment : Travauxlib s’appelle désormais Hemea. Cette levée de fonds devrait permettre de doubler les effectifs de la jeune pousse, afin de muscler son développement.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.