iExec, et sa solution blockchain dans le cloud, séduit la Bpi

iExec, et sa solution blockchain dans le cloud, séduit la Bpi
Innovation

 

La start-up lyonnaise iExec vient d’annoncer qu’elle était lauréate 2019 du Programme d’Investissement d’Avenir de Bpi France. iExec recevra des fonds pour l’aider à développer ETH4ETR, une solution utilisant une architecture blockchain pour certifier les échanges dans le cloud des entreprises.

Faire bénéficier le cloud computing de l’inviolabilité des transactions blockchain, en développant des solutions ad hoc et une plateforme d’échange efficace : tel est l’objectif de la start-up lyonnaise iExec.

ETH4ETR : une « blockchain de consortiums » développée par iExec

En la matière, la jeune pousse a de hautes ambitions : elle veut développer une place de marché décentralisée permettant aux développeurs de mettre en œuvre un cloud computing décentralisé facilitant l’accès à de grandes capacités de calcul. Adossé à la blockchain publique Ethereum, ce projet est baptisé ETH4ETR (Ethereum for Enterprise).

“iExec construit un cloud décentralisé sur la blockchain Ethereum. Le passage à une offre entreprise nécessite la création de blockchain de consortiums dont la gouvernance est remplie par le consortium. La solution pourra profiter à des industries telles que le secteur bancaire, les assurances, la logistique, l’IA… » expose Gilles Fedak, le CEO d’iExec.

« Fiers d’avoir été sélectionnés par la BPI »

Ce projet vient d’être déclaré lauréat du Programme d’Investissement d’Avenir de Bpi France, une initiative du gouvernement français pour soutenir les startups, PME et ETI françaises innovantes. Dans ce cadre, la Bpi va financer 45% des 2 millions d’euros nécessaires au développement d’ETH4ETR, soit 894 000 euros, sous la forme de subventions et d’avances remboursables. Le reste sera financé par iExec par ses fonds propres.

« Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés par la BPI qui a reconnu le caractère innovant du projet. Le financement obtenu permettra de renforcer les équipes commerciales et techniques. Au final, c’est l’adoption des technologies de blockchain par les entreprises françaises et européennes qui est l’enjeu du projet ETH4ETR” a réagi Gilles Fedak.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.