Citroën Ami One : une petite citadine électrique pensé pour l’autopartage

Citroën Ami One : une petite citadine électrique pensé pour l’autopartage
Innovation

 

Malgré quelques échecs (Autolib notamment), l’autopartage a la cote en France. De nombreuses villes estiment qu’il s’agit d’un excellent moyen de faire reculer l’omniprésence du véhicule thermique individuel. Dans ce cadre, PSA vient de présenter la Citroën Ami One, une mini voiture électrique sans permis, parfaitement adaptée à la ville.

De nombreuses villes de France sont en train de planifier la mise en place de service d’autopartage électrique. Plus vert et plus économique que le véhicule thermique individuel, ce système semble promis à un très bel avenir. Après l’échec d’Autolib et ses véhicules compatibles avec rien d’autre qu’eux-mêmes, les municipalités privilégient désormais des solutions plus modulables, et ouvertes à plusieurs constructeurs.

Avec la Citroën Ami One, PSA rentre dans la ronde de l’autopartage

De quoi donner des idées à tous les industriels de l’automobile, à commencer par les groupes français. PSA vient de dévoiler son premier véhicule pensé pour l’autopartage, la Citroën Ami One. Elle sera présentée officiellement durant le Salon International de l’Automobile, à Genève, à partir de demain.

L’Ami One est une voiture ultra-compacte : 2,5 mètres de long, 1,5 mètres de haut et de large. De quoi se garer en ville avec aisance. Elle est propulsé par un moteur 100% électrique et donc garanti zéro émission. Elle affiche une autonomie tout à fait correcte de 100 kilomètres. Sa batterie se recharge en 2 heures.

Une application pour louer la voiture, directement avec son smartphone

La Citroën Ami One est une voiture sans permis, limité à 45 km/h, qui peut être conduite, en France, par n’importe quelle personne de plus de 14 ans. Elle a été développée en partenariat avec l’application d’autopartage, Free2Move. Les contrats de location d’autopartage sont donc déjà inclus dans son ordinateur de bord. La voiture peut ainsi se déverrouiller avec un simple smartphone, qui sert également de moyen de paiement.

PSA propose donc une solution clé en main – même si l’Ami One n’a, techniquement, pas de clé ! Prête à s’insérer dans une politique municipale. Reste à savoir si le constructeur va d’abord effectuer des phases de test en partenariat avec des petites villes, ou lancer directement sa voiture dans le grand bain.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.