SGH Capital, une holding d’investissement qui a du flair

SGH Capital, une holding d’investissement qui a du flair
Financements

Grâce à des choix pertinents, la holding d’investissement fondé par Alexandre Azoulay il y a seulement 48 mois a multiplié les succès l’an dernier, et particulièrement au dernier trimestre de 2018.

SGH Capital, holding d’investissement, pilotée par Alexandre Azoulay et ses trois associés, ne cesse d’accumuler les bons résultats. Un temps associé à Wijet – compagnie aérienne d’avions taxis – il pilote son fond d’investissement sur tous les terrains, de manière opportuniste, pour aider au décollage de nombreux projets de la tech. Avec un bon sens de l’anticipation, la holding est ainsi parvenue à se positionner sur des opérations à fort potentiel.

Elle a par exemple accompagné les premiers pas de Wynd, une start-up de la Food tech qui offre aux restaurants les moyens de gérer l’ensemble des commandes et de leur logistique à travers une interface digitale. Un guichet unique qui permet de coordonner les ventes en ligne et hors ligne, l’inventaire, et de guider l’activité des employés. Si d’autres investisseurs sont venus plus tardivement confirmer l’intérêt de Wynd, SGH Capital s’était engagé auprès de la start-up dès la phase initiale. Cette phase dite de “seed” sert de rampe de lancement à un projet, au moment où les jeunes pousses sont encore en phase de test et souffrent d’un carnet client encore embryonnaire.

Mais le pari s’est révélé payant pour SGH Capital qui a pu bénéficier du succès de Wynd, en capitalisant déjà 37 fois la mise de départ initiale. Wynd a quant à elle consolidé ses positions, puisqu’elle compte aujourd’hui dans son carnet client des enseignes telles que Total, MK2 ou Carrefour.

Des robots en cuisine

Toujours dans le domaine de la foodtech,, SGH Capital a eu le nez creux en soutenant le développement de Zume Pizza. Cette start-up a parié sur les robots pour effectuer toutes les tâches répétitives et laborieuses dans la confection de pizzas. Les robots sont ainsi chargés d’étaler la pâte, de disposer les ingrédients, puis de gérer la cuisson. Ils sont capables de préparer jusqu’à 120 pizzas à l’heure. Dans le même temps, des algorithmes travaillent sur les prévisions de commandes, pour optimiser la production. Zume Pizza a poussé la réflexion jusqu’à prévoir des camions permettant de finaliser la cuisson pendant la livraison, pour augmenter la satisfaction des consommateurs. Dans cette organisation, les humains conservent leur plus-value, puisque ce sont eux qui sont aux manettes, et qui font parler leur créativité dans la confection des recettes par exemple. Pour SGH Capital, cette opération dans les pizzas se révèle savoureuse et bénéfique : le fonds a investi à une valorisation de 21 millions en 2016, alors que la valorisation de Zume atteint près de 2 milliards de Dollars en novembre 2018.

Dépistage de cancers

Le fonds dirigé par Alexandre Azoulay a par ailleurs été bien inspiré de croire dans les capacités de croissance et les performances de Guardant Health, une start up introduite sur le nasdaq en octobre 2018, qui développe des tests de dépistage pour plusieurs types de cancers. SGH avait investi en 2015 sur la promesse de la détection des cancers (et surtout de leur type) par prise de sang. Les recherches engagées par Guardant Health la placent clairement en position dominante sur ce marché, très dépendant des avancées scientifiques.

Fretlink est un autre exemple de bonne inspiration. Fondée seulement en 2015, la start-up spécialisée dans le transport recense déjà 1 500 clients parmi lesquels Nestlé, Colas ou encore Showroomprivé. Fretlink joue pour eux le rôle de plateforme logistique numérique, en organisant l’acheminement des biens, en optimisant les flux de livraisons, s’appuyant sur un réseau de 5 000 transporteurs routiers. La performance de Fretlink comme commissionnaire numérique est de pouvoir prendre en compte des clients de tous secteurs et de toutes tailles, avec l’agilité permise par le numérique. La start-up n’a pas fini de s’étendre, puisqu’elle s’installe désormais dans les pays voisins de la France.

Financement bienvenu

SGH Capital ne se limite pas aux frontières de l’Europe. Le fond d’Alexandre Azoulay conduit également de bonnes opérations outre-Atlantique, notamment dans la Silicon Valley. Il a aussi investi dans les soins de santé, l’assistance automobile itinérante avec Yoshi ou bien encore Haystack TV, une société de vidéo en ligne basée en Californie et qui viennent de respectivement lever 21 et 2 millions de dollars. À l’heure où le sujet du financement demeure encore majeur pour les start-ups, le recours à SGH Capital pourrait se révéler particulièrement bénéfique compte tenu de sa capacité à soutenir et relier les projets à fort potentiel aux Etats Unis et en Europe.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.