Un robot apprend le « raisonnement tactile » pour vous battre au Jenga !

Un robot apprend le « raisonnement tactile » pour vous battre au Jenga !
FRENCH POSTS

Les chercheurs du MIT viennent de présenter leur dernière création en matière de robotique et d’IA. Il s’agit d’un robot qui a appris à jouer au Jenga, ce jeu d’adresse où il faut retirer des blocs d’une tour sans la faire s’écrouler. Une occasion d’enseigner à un robot le « raisonnement tactile ». Où comment faire confiance à son toucher.

Les jeux sont un magnifiques champs d’expérimentation pour les intelligences artificielles (IA) et les robots en tout genre. Des IA s’appuyant sur la logique pure ont démontré leur excellence aux échec ou au go, dépassant désormais les plus grands maîtres humains.

Apprendre à un robot à se fier à son toucher grâce au Jenga

Le Jenga est idéal pour entraîner un autre type d’IA. En effet, ce jeu d’adresse s’appuie sur une tour composée de pièces de forme rectangulaire. A chaque tour, le joueur doit déloger une pièce et la placer au sommet de la tour. Le premier qui fait s’écrouler la tour a perdu. Des chercheurs du MIT on décidé d’utiliser le Jenga comme base de développement d’une IA.

L’intérêt de ce jeu est qu’il permet au robot de se frotter au « raisonnement tactile ». Le robot possède en effet deux « doigts » métalliques, qu’il peut utiliser comme des pinces ou pour pousser une pièce. L’appareil apprend ainsi, à chaque fois qu’il enlève une pièce, en retenant les mouvements qu’il a dû faire et la difficulté qu’il a eu à l’enlever. C’est en touchant la tour que le robot détermine quels blocs déplacer et à quelle vitesse.

« Le raisonnement tactile est sous-développé dans la manipulation robotique »

A chaque nouveau mouvement, l’IA « tient compte des informations visuelles et tactiles émises par la caméra et le poignet » du robot pour déterminer le meilleur mouvement à effectuer. Les humains jouent de cette façon au Jenga. Ils tiennent compte de leurs coups précédents pour déterminer, par le toucher, les points de solidité et de fragilité de la tour.

Les chercheurs du MIT se sont appuyés sur cette expérience pour développer leur IA. Une vraie nouveauté. « Le raisonnement tactile est omniprésent dans le règne animal, mais il est sous-développé dans la manipulation robotique », détaille ainsi l’équipe. Et le résultat est impressionnant. Le robot retire les blocs avec aisance et régularité, et fait grimper sa tour, plus haut que n’importe quel humain !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.