Après avoir levé 800 000 euros sur Kickstarter, Holi disparaît dans la nature

Après avoir levé 800 000 euros sur Kickstarter, Holi disparaît dans la nature
Financements

Revers de la tech. Lauréate d’un prix au CES Las Vegas 2017, la start-up FiveFive a lancé une campagne de financement participatif pour Holi, un réveil connecté, qui lui a permis de récupérer 800 000 euros. Mais une majorité des contributeurs n’ont jamais reçu leur réveil. Ils ne le recevront jamais. Et, très prochainement, les réveils livrés cesseront de fonctionner.

Arnaque pure et simple, ou vraie erreur de jugement ? Les deux hypothèse se tiennent, mais l’histoire d’Holi, le réveil-connecté star de la tech made in France, est édifiante.

Un success story qui se grippe très vite

Janvier 2017. Holi est un des événements du CES de Las Vegas. Un réveil à commande vocale, rond et élégant. Un design et des fonctionnalités qui annonçaient l’Echo Dot. Et un Innovation Award de décroché.

FiveFive, la start-up derrière Holi, s’appuie sur une campagne Kickstarter, lancée en décembre 2016, qui lui a permis de récupérer 800 000 euros. Plusieurs milliers de personnes pré-commandent un exemplaire d’Holi, pour un tarif compris entre 100 et 130 dollars.

Mais, dès juin 2017, les retard de livraison s’accumulent. Pire, les premiers appareils livrés fonctionnent mal, ou pas du tout. La grogne des contributeurs augmentent petit à petit. Certains se retournent vers Kickstarter, qui décline toute responsabilité.

Rideau !

Jusqu’à ce mardi 22 janvier 2019, où le rideau tombe. Fermeture du site Internet, profils de réseau sociaux supprimés, téléphone sonnant dans le vide. FiveFive a tout bonnement disparu dans la nature.

Son message d’adieu ? Un mail envoyé à tous les contributeurs. La start-up explique que sa grande erreur a été de mettre en vente un prototype au grand public. Puis s’excuse : les réveils restant ne seront jamais livrés. Et ceux qui l’ont été ne fonctionneront que jusqu’en février 2019. Au-delà, les serveurs seront fermés, et l’aventure Holi s’arrêtera.

Reste à savoir si les créateurs d’Holi l’ont lancé de bonne foi. Ou s’ils savaient, d’emblée, que leur produit serait défectueux, et qu’ils ont profité de la campagne Kickstarter pour s’enrichir. L’entreprise étant en liquidation, le Tribunal de Commerce nous renseignera peut-être sur ce petit mystère, dans quelques mois ou années. Une chose est sûre : ceux qui ont misé sur Holi ont tout perdu.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.