La réplique de Trump à Apple : « fabriquez vos produits aux USA ! »

La réplique de Trump à Apple : « fabriquez vos produits aux USA ! »
Souveraineté numérique

replique-trump-apple-fabriquez-aux-usa

Apple s’est récemment plaint de la hausse des taxes américaines sur les importations venues de Chine, décidée par le président Donald Trump, qui risque de forcer la firme à la pomme à hausser ses tarifs. Trump a répondu d’un tweet cinglant : « Fabriquez vos appareils aux Etats-Unis ! ». Plus facile à écrire qu’à faire…

La guerre commerciale que Donald Trump a décidé de mener contre la Chine a des conséquences directe sur la tech américaine, habituée à utiliser largement les services de l’ « atelier du monde ». Ainsi, quand le président américain annonce le 7 septembre des taxes sans précédent (25%) sur l’ensemble des importations chinoises sur le territoire américain (505 milliards de dollars en 2017 tout de même…), certaines entreprises sont immédiatement monté au créneau pour défendre leur propre modèle économique.

Quand Apple se plaint des futures taxes douanières…

C’est notamment le cas d’Apple, qui fabrique une majorité de ses appareils et composants en Chine. Et l’entreprise a immédiatement signalé qu’une telle augmentation des tarifs douaniers engendreraient une hausse de ses tarifs, déjà parmi les plus élevés du marché.

Parmi les appareils les plus touchés figurent, selon la lettre ouverte de la marque aux services de la maison blanche, « l’Apple Pencil, les AirPods, l’Apple Watch, le Mac Mini, le HomePod, mais aussi la souris sans fil et le trackpad, les étuis et housses en cuir, des adaptateurs, des chargeurs et des câbles ». Apple conclut ainsi sa missive : “Le fardeau des tarifs proposés sera beaucoup plus lourd pour les États-Unis que pour la Chine”.

…Trump répond d’un tweet assassin

Pas de quoi désarçonner le bouillant président américain, qui, à chaque problème, a toujours une solution simple à proposer. Souvent fausse ou inapplicable, mais simple – suffisamment simple pour tenir en 280 caractères. La réplique a donc fusé, comme souvent sur Twitter : “Les prix d’Apple vont peut-être augmenter à cause des tarifs que nous pourrions imposer à la Chine, mais il y a une solution facile qui conduirait à ZERO taxe et peut-être même une incitation fiscale. Fabriquez vos produits aux Etats-Unis et non en Chine. Commencez à construire des usines dès maintenant. Excitant !”

Donald Trump retrouve là une de ses marottes (presque aussi obsessionnelle que son rapport à Amazon), un thème répété en boucle durant la compagne présidentielle : comment Apple, symbole de la nouvelle technologie américaine florissante, peut-il fabriquer l’essentiel de ses produits en Chine ? Le président a d’ailleurs appliqué, en la matière, une de ses promesses de campagnes, en mettant en place une politique d’avantages fiscaux pour les entreprises qui relocalisent aux Etats-Unis.

Relocaliser les usines Apple, impossible à court terme

Le président américain oublie juste un détail. Un petit détail, mais qui a son importance. Un détail sur lequel Apple a déjà communiqué : produire massivement des composants électroniques n’est plus possibles aux Etats-Unis, du moins pas à court terme.

La main d’oeuvre américaine n’est en effet actuellement ni assez flexible ni, surtout, assez qualifiée pour pouvoir travailler dans une usine de ce type. Pour que les Etats-Unis recommencent à fabriquer ce type de matériaux, il faudrait un profond changement d’orientation économique du pays, qui prendrait beaucoup de temps. « On ne devrait pas nous reprocher de faire appel à la main-d’œuvre chinoise. Les États-Unis ont cessé de former des gens présentant les compétences dont nous avons besoin » souligne un responsable d’Apple interrogé par le New York Times.

« Selon les responsables d’Apple, il n’y a tout simplement pas assez de travailleurs disposant des qualifications nécessaires aux États-Unis, et pas assez d’usines suffisamment flexibles et réactives » détaille le journal américain.

Les taxes mettent en danger d’autres emplois, bien américains ceux-là…

Pire : la politique de Trump, en fragilisant le modèle économique d’Apple aux Etats-Unis, pourrait mettre en péril de nombreux emplois… américains ! Car si une majorité des usines d’Apple (au moins pour les composants) sont en Chine, la firme de Cupertino emploie toujours un très grand nombre d’Américains.

Des emplois hautement qualifiés dans les bureaux de la Silicon Valley, des chercheurs, des designers, des programmeurs, des commerciaux, des responsables du marketing – mais aussi des emplois moins qualifiés, depuis les vendeurs des Apple Store jusqu’aux postes subalternes, en passant par les usines d’assemblage demeurant sur le sol américain. En tout Apple emploie 80 000 de ses 200 000 employés sur le sol américain, et la firme a lancé, en janvier, un plan d’embauche à grande échelle sur le sol américain.

Une fois de plus, il semblerait que le destin ait le sens de l’ironie…

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.