Le big data pour stopper les accidents de la route

Le big data pour stopper les accidents de la route
Innovation

auto-ecole-big-data

Le Big Data peut-il améliorer la sécurité routière ? C’est en tout cas le pari que font de plus en plus d’acteurs de la prévention des accidents de la route. Qu’il s’agisse d’associations, d’entreprises de la Tech ou de start-up engagées, nombreux sont ceux qui innovent afin de comprendre, prédire et faire chuter la mortalité sur les routes.

Selon les chiffres définitifs de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 684 personnes ont perdu la vie sur les routes de France en 2017. Si ces chiffres représentent un léger recul par rapport à 2016 « tous les autres indicateurs de l’accidentalité sont en hausse ». En effet, les accidents corporels ont augmenté de 2,2 % et le nombre de personnes blessées de 1,3 % précise l’ONISR.

Dans ce contexte, les initiatives de prévention se multiplient. En février, l’association Prévention routière a annoncé la création du Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité. Cet outil sans précédents s’appuie sur les nouvelles possibilités d’acquisition automatisée de données, le big data et l’intelligence artificielle afin de développer des algorithmes spécifiques permettant de prévenir les accidents.

 

Les Data passées au crible

Développé par Gfi Informatique, l’algorithme permettra de collecter des informations sur les déplacements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou encore les infrastructures. Ces données seront ensuite croisées avec les déclarations des Français afin de dégager les tendances, habitudes de déplacements, équipements et comportements sur les routes.

Ce Nouvel observatoire n’est cependant pas la seule initiative visant à mettre le big data au service de la prévention d’accidents. Patrick Bibas et son fils Jonathan se sont fixés le même objectif en créant la société Ellis-Car, qui fait aujourd’hui partie des 100 entreprises les plus innovantes au monde !

Patrick Bibas est médecin psychiatre, spécialiste des traumatismes post-accidents de la route. Son fils est mathématicien et informaticien expert du big data. En 2014, ils ont décidé de réunir leurs compétences pour analyser les données des véhicules et de leur environnement. Depuis, la société Ellis-Car permet de gérer des flottes automobiles dans les entreprises et les collectivités et contribue à améliorer le comportement des conducteurs.

« Révolutionner la pédagogie routière »

 

Sur un plan moins « macro », des start-up veulent faire muter la pédagogie routière. Auto-école.net utilise le big data pour développer un système de détection des faiblesses à la fois de ses apprentis conducteurs et de ses moniteurs. Cette start-up de formation routière en ligne née à Meaux (Seine-et-Marne) en 2015 et composée de ses deux fondateurs au moment de sa création compte aujourd’hui 50 moniteurs à plein temps. Portée par une levée de fonds à hauteur de 2 millions d’euros, Auto-école.net entend mener à bien une « révolution » de la pédagogie routière via un outil de prédiction de l’échec et de détection des faiblesses à corriger, comme l’explique Stanislas Llurens, fondateur de l’auto-école, sur BFM Business.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.