Enceintes connectées : Amazon n’est plus seul sur le marché

Enceintes connectées : Amazon n’est plus seul sur le marché
Données personnelles

enceintes-connectees-amazon-marche

Le marché des hauts-parleurs connectés continue de croître, et si l’Amazon Echo le domine toujours, le Google Home se taille désormais une confortable part des ventes, pendant qu’Apple et les concurrents chinois s’installent dans le paysage.

La guerre des enceintes connectées se poursuit, dans un marché en forte croissance – pratiquement multiplié par quatre entre le premier trimestre 2017 et le premier trimestre 2018.

Amazon maintient largement son leadership sur les ventes, mais là où le géant du commerce en ligne faisait un cavalier seul l’année dernière, avec 81,8% du marché au premier trimestre 2017 pour l’Echo, la firme se « contente » de 43,6% des ventes au premier trimestre 2018.

Amazon toujours leader, Google solide deuxième

Pour autant, la croissance des ventes totales a permis à Amazon de doubler le nombre de hauts-parleurs connectés vendus d’une année sur l’autre, avec 4 millions d’Echo écoulés au cours de dernier trimestre.

L’émergence de Google s’affirme, avec plus de 26% de parts de marché sur le premier trimestre, le Google Home se positionnant comme un numéro 2 solide et ambitieux, désireux de rattraper son retard pour regarder dans les yeux l’Amazon Echo.

Une autre tendance forte de cette dernière année est l’arrivée de nouveaux constructeurs sur le marché – voici un an, Google et Amazon concentraient 94% des ventes, un chiffre réduit à 70% sur le premier trimestre 2017.

« Alibaba et Xiaomi ouvrent la voie en Chine »

« Ceci est dû en partie à la forte croissance du marché chinois des haut-parleurs intelligents où Amazon et Google sont actuellement absents. Alibaba et Xiaomi ouvrent la voie en Chine et leur force sur le seul marché intérieur s’avère suffisante pour les propulser dans le top cinq mondial » détaille David Watkins, directeur de Strategy Analytics.

Dernier membre de ce quinté de tête, Apple a enfin commercialisé son HomePod, depuis début février. L’effet d’attente a suffi, grâce aux pré-commandes, pour assurer à Apple un tiers du marché américain en janvier 2018 ; puis le HomePod s’est stabilisé aux alentours de 10% de ce marché durant ses dix premières semaines de vente. Des chiffres honnêtes, mais loin de l’engouement d’autres produits à la pomme. Le choix d’une enceinte privilégiant la qualité audio, moins polyvalente mais plus chère que ses concurrentes, n’est pour l’instant pas une franche réussite.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.