2017 : Amazon numéro un de la Recherche & Développement aux USA

2017 : Amazon numéro un de la Recherche & Développement aux USA
Financements

 

Les chiffres de recherche et développement des entreprises américaines sont tombés. Sans surprise, les géants du numériques (Amazon, Google, Intel, Microsoft, Apple) trustent les premières places en volume. Toujours sans surprise, c’est la firme de Jeff Bezos qui domine ce classement.

L’image d’innovation que se donnent les grands groupes américains du numérique n’est pas qu’une pure question de communication : le palmarès 2017 de la recherche & développement (R&D) aux Etats-Unis, établi par Factset, vient d’être présenté par Recode. Les cinq premières places sont occupées par les principaux géants de l’informatique ou du numérique.

Un quinté de géants de la tech domine la R&D américaine

Apple est cinquième, avec 11,6 milliards de dollars investis en R&D, soit 5% de son chiffre d’affaire (CA), Microsoft quatrième avec 12,3 milliards de dollars, soit 13,6% du CA, Intel troisième, avec 13,1 milliards de dollars de R&D pour 20,8% de son CA. Alphabet, la maison-mère de Google, se hisse à la seconde place, avec 16,6 milliards de dollars investis, soit 15% de son CA. Et Amazon truste la première place, pour la seconde année consécutive, avec 22,6 milliards de dépenses de R&D, soit 12,6% de son CA.

Entre 2016 et 2017, la progression des dépenses en R&D pour le secteur Internet et Logiciel était de 16%, tirés par les investissements des géants du net : la recherche est une nécessité absolue pour ces grands groupes, forcés de présenter du nouveau, du plus rapide, du plus efficace, pour maintenir, renforcer ou regagner leur position dominante.

Intel veut gagner de nouveaux marchés, Amazon se maintenir au sommet

De ce point de vue, le fait qu’Intel dépense plus de 20% de son CA en R&D témoigne de la volonté de l’entreprise de reprendre du poil de la bête et de s’imposer sur de nouveaux secteurs, comme l’IA, le deep learning ou la réalité augmentée.

Et les dépenses massives d’Amazon prouve que le géant de l’e-commerce veut capitaliser sur ses réussites récentes (l’enceinte connectée Echo, l’assistant Alexa, ses services clou AWS, l’ouverture de supermarchés…) et sur les remises en cause de ses concurrents, pris dans des tempêtes de scandales (Google, Apple) ou de repositionnement technologique (Microsoft, Intel), pour se maintenir au centre du jeu.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.