Shippeo, la start-up qui digitalise le transport routier, lève 10 millions d’euros

Shippeo, la start-up qui digitalise le transport routier, lève 10 millions d’euros
Financements

shippeo-digitalise-transport-routier

La numérisation du transport routier a le vent en poupe : après Ontruck et Convargo, c’est au tour de la start-up parisienne Shippeo d’annoncer une levée de fonds d’importance, 10 millions d’euros assurés par les fonds Partech Ventures et Otium Venture. Un tour de table qui permettra d’assurer la croissance française de la jeune pousse, et l’aider à se lancer en Allemagne.

« Le transport routier représente 30 milliards d’euros en France et 300 milliards en Europe. Et il y a encore à faire en matière de digitalisation » : la déclaration de Pierre Khoury, PDG de Shippeo, assoit l’importance du marché auquel s’adosse sa start-up.

Levées de fonds en série

Shippeo propose en effet à des entreprises de suivre en temps réel l’état de leur flux de transport routier, grâce à un abonnement à sa plateforme. Cette numérisation permet d’optimiser ces flux et de faire de substantielles économies, d’autant que la start-up maintient des tarifs « légers » (selon le mot de Pierre Khoury) pour assurer sa compétitivité.

Ce marché est en plein boom, en témoignent les levées de fonds récentes de start-up spécialisées dans ce domaine : l’espagnol Ontruck a bouclé un tour de table de 10 millions de dollars au printemps, le français Convargo de 16 millions d’euros en octobre – et maintenant Shippeo, de 10 millions d’euros.

Un positionnement sur les grands groupes

La levée de fonds de la start-up a été menée par Partech Ventures et Otium Venture, et devrait permettre à Shippeo de s’affirmer encore davantage sur le marché français et de se lancer en Allemagne début 2018.

Shippeo a développé un outil complexe, dédié plus spécifiquement aux grands groupes travaillant avec de nombreux transporteurs – à l’inverse de Convargo, qui se positionne davantage sur le marché des PME. A ce jour, Shippeo revendique une trentaine de clients, tous de grands groupes, comme Leroy Merlin, La Poste, Castorama ou Saint-Gobain.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.