Sonos : envoi de données personnelles obligatoire, ou plus de mise à jour !

Sonos : envoi de données personnelles obligatoire, ou plus de mise à jour !
Réglementaire

sonos-donnees-personnelles-obligatoire

Les politiques de confidentialité des fabricants ne cessent de devenir plus offensives ; si certains dissimulent leurs pratiques, d’autres le font désormais à visage découvert. Le fabricant de hauts parleurs connecté Sonos vient d’annoncer que sa politique de confidentialité devrait être accepté par ses utilisateurs s’ils veulent continuer à mettre à jour leurs appareils. En clair : pour que ton appareil continue de fonctionner, tu dois accepter d’envoyer toutes tes données personnelles. Une position assumée par le fabricant. Big Brother est de plus en plus proche…

« Si un client choisit de ne pas accepter la déclaration de confidentialité, le client ne pourra pas mettre à jour le logiciel sur son système Sonos et, au fil du temps, les fonctionnalités du produit se dégraderont. » a affirmé un porte-parole de Sonos à nos collègues de Zdnet. Et, au cas ou le message n’aurait pas été assez clair, il précise encore : « Le client peut choisir de refuser la politique, il accepte alors qu’au fil du temps son produit puisse cesser de fonctionner ».

Arrogance et mépris du client

Oui, un porte-parole peut parler avec cette arrogance. Oui, il peut énoncer calmement que le consentement du client n’a aucune importance. Oui, il peut présenter une belle alternative : acceptez de nous donner tout ce que nous voulons ou partez. Une certaine idée du « choix » et du « consentement ».

Sonos vient en effet d’annoncer que ses clients ne pourraient pas, s’ils veulent continuer à recevoir de mises à jour, s’opposer à la politique de confidentialité de la firme. Ce qui signifie que le client accepte que le fabricant collecte toutes les données personnelles que ce dernier juge indispensable.

La protection de la vie privée n’a aucune valeur…

Une liste fort longue : les adresses de courrier électronique, les adresses IP et les informations de connexion du compte, ainsi que les données du terminal et relatives aux antennes Wi-Fi, ainsi que d’autres données matérielles, les données d’erreur, etc.

C’est le prix à payer pour continuer à utiliser de beaux hauts parleurs connectés Sonos. Les utilisateurs et les défenseurs de la vie privée ont vivement réagis, ulcérés par le procédé. Mais ces protestations n’ont pas, pour l’instant, fait bouger le fabricant, assis sur ses certitudes, sa puissance et sa volonté d’imposer sa vision. Une attitude qui donne envie de ne jamais, mais alors jamais, acheter de produits Sonos…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.