Où acheter des BitCoin en France ? Dans un bureau de tabac !

Nov 27, 2018
Vote on Hacker News

acheter-bitcoin-france-bureau-tabac

A partir de janvier 2019, les 24 000 bureaux de tabac de France pourront proposer à leurs clients d’acheter des tickets convertibles en crypto-monnaies, via un porte-monnaie électronique. Une diversification comme une autre, visant une population aussi joueuse que les accroc à la Française des Jeux !

Un paquet de cigarette, un jeu à gratter, la quotidien régional du jour – et un peu de BitCoin ! Presque aussi absurde que déposer de l’argent dans une boucherie : il sera bientôt possible d’acheter des crypto-monnaies dans les bureaux de tabac.

Accord entre les buralistes et Keplerk, une fintech française

C’est une société française, Keplerk, acteur de la fintech, qui a eu cette brillante idée. L’entreprise a réussi à convaincre les buralistes d’ajouter une corde à leur arc – une de plus. A partir de janvier 2019, les bureaux de tabac proposeront des bons d’achat convertibles en crypto-monnaie grâce à un porte-monnaie électronique appartenant à Keplerk. L’entreprise prélèvera tout de même 7% de commission dans l’affaire. Ce qui laisse imaginer quel sera le vainqueur financier assuré de l’opération.

Car, pour le reste, investir dans les crypto-monnaies demande aujourd’hui la même foi du charbonnier que celui qui achète son ticket de loto toutes les semaines. Difficile, voire impossible, de savoir comment les cours du BitCoin vont évoluer dans les années à venir, certains lui prédisent un firmament, d’autres une dégringolade dans un puis sans fonds. Une remise en cause de la finance mondiale, ou un crash droit dans le mur.

« Des actifs purement spéculatifs et non des devises » rappelle la Banque Centrale

Pour rappel, voici un an, un Bitcoin s’échangeait contre 20 000 dollars. Aujourd’hui, le cours est descendu sous les 4 500 dollars. La Banque Centrale ne s’y trompe pas, qui a mis les consommateurs en garde contre l’initiative de Keplerk.

“Ce sont des actifs purement spéculatifs et non des devises. Ceux qui investissent dans le bitcoin ou d’autres actifs de ce type le font à leurs propres risques” a ainsi rappelé l’organe de contrôle. Tout en précisant qu’elle ne supervisait en aucun cas cette initiative « BitCoin + paquet de clopes ».

Pour autant, investir dans le BitCoin, est-ce si différent qu’acheter un ticket de Millionnaire toutes les semaines ?